Avertir le modérateur

  • Tokio Hotel - Halloween

    medium_tokio_hotel.jpg
    Tokio Hotel -  Halloween, même combat !

  • L'argent de poche du petit Sarko

    medium_sarko_34.jpg

    Alexander Zemlianichenko AFP/Archives ¦ Nicolas Sarkozy à Moscou, le 10 octobre 2007


    Trois questions à René Dosière, député apparenté PS de l'Aisne et auteur de «L'argent caché de l'Elysée» (éd. Seuil) :

    Une note interne de l'Elysée recommanderait d'augmenter de 140% le salaire du président de la République. Etait-il trop bas?

    Oui, il est deux fois inférieur à celui d'un conseiller d'Etat, ce n'est pas normal. Il faut comprendre la situation actuelle abracadabrantesque: le salaire du chef de l'Etat est prélevé sur le budget global de l'Elysée. Cela permet de mélanger dépenses privées et publiques allégrement. Son salaire s'apparente donc à de l'argent de poche. Je crois qu'il faudrait au contraire que le Président paye, comme tout le monde, sa taxe d'habitation à l'Elysée ou encore ses vacances.

    Que préconisez-vous?

    Il faut que le Président fixe lui-même son salaire et qu'il l'élève considérablement. Une augmentation de 140% ne me choque pas. C'est ensuite au Parlement de l'approuver. Le salaire devrait être directement prélevé sur le budget de l'Etat. Cela permettrait de clarifier les choses.

    Pensez-vous vraiment qu'il soit possible de séparer dépenses publiques et privées pour le président de la République?

    C'est vrai que c'est délicat mais de Gaulle y parvenait. Dans sa résidence privée de la Boisserie, il ne faisait venir aucun cuisinier de l'Elysée. On a peu d'échos de ce qui s'est ensuite pratiqué sous la présidence de Georges Pompidou. Mais par la suite, le budget de l'Elysée a augmenté et la frontière entre privé et public a disparu.
    Alexander Zemlianichenko AFP/Archives ¦ Nicolas Sarkozy à Moscou, le 10 octobre 2007



    Propos recueillis par Alexandre Sulzer


    20Minutes.fr, éditions du 29/10/2007 - 16h14

  • Sarko met une mini grouille sur CBS

    medium_sarko_sur_cbs.jpg

     Sarkosy quitte l’interview
    http://www.cbsnews.com/sections/i_video/main500251.shtml?id=3416751n


    Sarkosy vu par les américains. Après qu’il se soit repris
    http://www.dailymotion.com/video/x3btm1_sarko-60-minutes_politics

  • SARKO s'en va gronder les cheminots....

     
    medium_sarko_sncff.2.jpg

    Plus de caméras, ni de président de la République au centre de maintenance Landy, de la SNCF à Saint-Denis. Depuis le départ de Nicolas Sarkozy, ce vendredi matin, après une visite surprise, «le calme et la routine sont de retour», souligne Pierre, agent. Il est en colère: «Il est venu avec son discours et ses caméras. C’était tout simplement une grosse mascarde!»

    Si le chef de l’Etat a choisi ce centre, ce n’est sûrement pas par hasard. La semaine dernière, 73% des 1.000 employés étaient en grève contre les réformes de leur régime de retraite envisagées par le gouvernement. Pour Geneviève, depuis trente-trois ans dans l’entreprise, comme pour la plupart des employés, «sa venue ne rime à rien. Le dialogue n’a pas avancé.» Et Patrick d’ajouter: «Au final, on ne sait pas vraiment pourquoi il est venu.»

    Des agents surpris

    Pierre était déjà à son poste depuis quelques heures quand le chef de l’Etat est arrivé. «On s’est tous arrêtés de travailler pour aller voir ce qui se passait. Entre la presse, le service de sécurité et l’entourage de Nicolas Sarkozy, il y avait beaucoup de monde. J’ai eu l’impression que tout était bien orchestré.» Beaucoup d’agents ont été surpris, et surtout «pris au dépourvu». Pour Patrick, «c’est facile de venir avec ses grands discours déjà préparé. Nous, nous ne l’étions pas, alors forcément j’ai l’impression que nous sommes passés pour des naïfs.» Ce qui les a mis en colère, c’est notamment cette phrase lâchée par le chef
    de l’Etat : «Je ne peux pas croire que vous êtes à ce point inconscient de la réalité

    Une provocation

    Pour les agents du centre d’entretien, il est également faux d’affirmer, comme l’a fait Nicolas Sarkozy, que la rue ne peut pas décider. «Si on n’a plus qu’à la fermer, c’est plus de la démocratie», explique Pierre. «Ce n’est pas parce qu’il a été élu en mai dernier, qu’aujourd’hui il peut tout se permettre. Là, il vient nous provoquer.» Apparemment, le président de la République n’a pas vraiment convaincu. «Je pense que rien ne va changer. Le gouvernement restera sur ses positions. Et nous reprendrons les grèves s’il le faut.»

    Geneviève, elle, affiche un certain découragement. «J’ai commencé à 6h ce matin, j’ai fait huit heures de travail et je dois encore aller m’occuper de mes enfants. J’ai du mal à joindre les deux bouts à la fin du mois. Alors, qu’il ne vienne pas me dire que je suis inconsciente de la réalité.»

    Morgiane Achache

    20Minutes.fr, éditions du 26/10/2007 - 18h40

  • Sauver la planète à la Française

    Le Grenelle de l'environnement heure par heure

     

    9h55 : Le Grenelle de l'environnement, c'est parti! Les participants, réunis pour la table ronde finale, ont entamé leurs travaux en commençant par la lutte contre le changement climatique, en présence du Premier ministre François Fillon et de six membres du gouvernement (le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, celle du Logement, Christine Boutin, de la Recherche et de l'enseignement supérieur Valérie Pécresse, les secrétaires d'Etat à l'Ecologie Nathalie koscisusko-Morizet, aux Transports Dominique Bussereau, et le Haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch).
    La table ronde accueille huit représentants de chacun des cinq collèges associés au Grenelle - Etat, collectivités locales, patronat, syndicats, associations écologistes - et autant d'experts pour chacun des négociateurs.
    Nicolas Hulot, qui représente sa fondation, souhaite «du concret»: «Il va falloir des ruptures, changer de cap. Nous sommes prudents et exigeants, mais optimistes». Pour Yannick Jadot, porte-parole de l'Alliance pour la planète, collectif de 80 associations, «on n'imagine pas de sortir avec quelques mesurettes seulement. Il faut des chiffres, des budgets, des calendriers».

     

     

    10h10 : François Fillon a salué mercredi, à l'ouverture du Grenelle de l'Environnement, l'émergence d'une «nouvelle forme de gouvernance». «Je suis venu, a-t-il dit, apporter le soutien du gouvernement à Jean-Louis Borloo, je suis venu dire aux participants du Grenelle de l'Environnement que le fait que des mondes qui ne se parlaient pas soient depuis trois mois au travail, ait déjà débouché sur 1.000 propositions, c'est un succès».

     

     

    11h25 : L'ancienne ministre de l'Environnement Dominique Voynet (Verts) déclare mercredi qu'elle attend du Grenelle de l'environnement des «options fortes et radicales» sans toutefois se faire d'illusions sur leur application. «La démarche est inédite. Les quatre moratoires sur les OGM, sur les autoroutes, sur l'incinération, sur le nucléaire devraient être annoncés si on veut que les choses ne s'effilochent pas dans la durée». La sénatrice a toutefois mis en garde contre les obstacles à leur mise en oeuvre. «La moulinette administrative va fonctionner, les lobbies vont monter au créneau, on va se rendre compte que les moyens financiers ne seront pas forcément disponibles», a-t-elle prédit, estimant que c'est sur le plan financier que cela va «pécher le plus».

     

     

    11h31: La lutte contre le réchauffement climatique sera «la première priorité de la présidence française» de l'Union européenne (UE) au second semestre de 2008, selon François Fillon. «Nous ne travaillons pas seulement pour notre pays, mais pour la planète toute entière. Nous ne garderons pas pour nous le fruit de votre travail».

     

     

    12h14 : A l'ouverture des débats, Jean-Louis Borloo a annoncé au journal «Le Monde» la décision d'arrêter la construction d'autoroutes (sauf les contournements de villes) et le lancement d'un programme d'isolation de l'habitat financé à hauteur de 20 milliards d'euros par l'Etat.

     

     

    13h08: le Grenelle de l'environnement soigne son étiquette écolo jusque dans son organisation. Ainsi, les journalistes - 130 dénombrés mercredi - qui remettront leur badge de papier (recyclé) et de plastique aux organisateurs se verront offrir un jeune arbre d'une quarantaine de centimètres de haut, au choix un cèdre, un laurier ou un olivier. La vaisselle des buffets est en verre et faïence pour éviter le jetable, les nappes sont en coton gratté et recyclé, et le contenu des buffets et collations servis aux participants est certifié «bio», a assuré le ministère.

     

     

    13h09: le président de la Fédération française des Automobile Clubs, Christian Gerondeau, réaffirme son «scepticisme» sur le projet d'une «écopastille» qui prendrait la forme d'un système de bonus-malus en fonction des émissions de CO2 des voitures neuves.

     

     

    14h29 : S'agissant des transports, l'achat d'une voitures particulière «vertueuse» donnera lieu à «une ristourne» (l'écopastille) financée par un malus annuel sur les voitures les plus énergivores et polluantes, a précisé le ministre. «Il n'y aura plus de camions de transit sur les grands axes: on va les mettre sur des trains; on lance deux grandes lignes nord sud-est et nord sud-ouest et il faut avoir tout bouclé dans les trois ans», a poursuivi Jean-Louis Borloo. En ville, 1.500 kms de tramway doivent être construits «hors Ile-de-France» contre 329 aujourd’hui, soit un programme de 17 milliards d'euros, dont 4 financés par l'Etat.

     

    les participants se sont accordés sur des «mesures fortes» visant à réduire la consommation d'énergie et les émissions polluantes dans les transports et les bâtiments, annonce Jean-Louis Borloo.

     

     

    15h15 : «Ce que propose Jean-Louis Borloo est très incomplet», a toutefois fait observer Olivier Louchard, du Réseau action climat (membre de la plate-forme l'Alliance pour la planète), dans un communiqué. Il remarque que le ministre n'a «donné aucune précision pratique» sur l'écopastille, ou bonus/malus sur les voitures, renvoyant les détails à «un groupe de travail qui va être créé sous peu et sera chargé de plancher là-dessus avant le 15 décembre».

     

    L'Alliance pour la planète (80 associations dont Greenpeace et le WWF) se déclare «globalement» satisfaite des mesures annoncées par la table ronde. Yannick Jadot, porte-parole de l'Alliance a cependant regretté que «l'on n'en tire pas encore les conclusions que le nucléaire doit baisser».

     

     

    15h37: Si le principe d'une éco-pastille a bien été adopté, son application concrète est reportée à un groupe de travail, selon des sources concordantes

     

     

    16h : Le gouvernement estime que cette éco-redevance «ne peut s'appliquer sur les autoroutes concédées (gérées par des sociétés privées) au prétexte que la réglementation européenne interdirait à un opérateur privé de prélever une taxe», selon l'Alliance pour la planète qui pense le contraire et cite l'exemple de l'Allemagne et de l'Autriche.

     

     

    16h50: «On aboutit à la taxation et aux camions sur les trains» et «on ne présente pas le transport routier comme un élément propre dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre», déplore Patrick Vermont-Desroches, co-président de la FNTR pour qui «l’objectif initial de réduction des émissions de CO2 a été détourné au profit d'un système de financement des infrastructures qui est en faillite et au profit d'un mode ferroviaire à la fois en déclin, en dysfonctionnement et perfusé». La Fédération nationale des transports routiers (FNTR), en congrès à Paris, fait part de sa «déception», s'inquiétant des conséquences d'un «alourdissement de la pression fiscale».

     

     

     

    17h17: La décision d'instaurer ou non une taxe carbone sur les produits les plus polluants pour le climat a été laissée à l'arbitrage jeudi du président Nicolas Sarkozy, faute d'accord, selon les associations participantes.

     

    La table ronde approuve le principe d'une taxe «éco-redevance» dont devraient s’acquitter les poids-lourds utilisant le réseau routier national, à l'exception toutefois des autoroutes. Les modalités de sa mise en place doivent encore être précisées

     

     

     

  • On bouge les églises en Allemagne ????

    medium_eglise.jpg

     

    Déplacement d'une église Emmaus dans le village allemand de Heuersdorf afin de permettre l'expansion d'une mine de lignite, le 23 octobre 2007.

    Source : A. WIEGMANN / REUTERS

  • Les 1er Dames de France en Vacances

    medium_dame_de_france_1_cecilia.jpg
    Cécilia
    medium_dame_de_france_2_yvonne.jpg
    Yvonne
    medium_dame_de_france_3_claude.jpg
    Claude
    medium_dame_de_france_4_anne_aymone.jpg
    Anne-Aymone
    medium_dame_de_france_5_danielle.jpg
    Danielle
    medium_dame_de_france_5_bernadette.2.jpg
    Bernadette

  • Cécilia est en manque d'aller au Supermarché !

    La ménagère de 50 ans qui sommeille dans Cécilia se met à rugir, du coup elle large son Président de mari, et, elle se précipite comme un folle sur un caddie,  tellement longtemps qu'elle attendait cela, toute une vie....

    medium_cecilia.jpg

    Dans le communiqué annonçant jeudi la séparation, l'Elysée affirmait que Cécilia et Nicolas Sarkozy ne feraient «aucun commentaire». C’était bien mal connaître l’ex-épouse du chef de l’Etat, femme «libre». Pour la deuxième fois en deux jours, Cécilia Sarkozy répond aux questions de journalistes. Cette fois, après le quotidien régional «L’Est républicain», c’est dans le magazine «Elle» qu’elle s’affiche. Pour l’occasion, le magazine a avancé de 48 heures la date de sa sortie.

    «J'ai toujours agi en pensant à ma famille et non par calcul. Nicolas et moi n'avons jamais menti. Nous avons essayé de rebâtir, de sauver notre couple. Jusqu'au bout», déclare-t-elle, comme on lui suggère qu'on pourrait l'«accuser d'avoir menti pendant la campagne en jouant au couple uni».

    «J'ai consacré à Nicolas vingt ans de ma vie, vingt ans qui n'ont pas toujours été faciles, loin de là. Vingt ans où je me suis dévouée dans l'ombre pour lui», confie-t-elle encore à Elle. «Moi, ce qui me manque par-dessus tout, c'est aller faire des courses au supermarché avec mon fils Louis», assure-t-elle.

    Et comme pour prouver, que oui, vraiment, la séparation s’est vraiment bien passée, Cécilia Sarkozy souhaite par ailleurs au chef de l'Etat «de trouver la sérénité, d'être l'homme politique qui apportera à notre pays ce dont il a besoin" et "d'être heureux». «Honnêtement, je ne lui apporte plus ce dont il a besoin pour cette sérénité et ce calme. Il a droit au bonheur, il le mérite, et moi, je ne peux pas le rendre heureux si je ne vais pas bien personnellement», ajoute-t-elle.

    La veille, interrogé à Lisbonne sur son divorce, le chef de l’Etat a rappelé qu’il avait été «élu par les Français pour trouver des solutions à leurs problèmes, pas pour commenter ma vie privée». Une nouvelle ère commence.


    JH


    20Minutes.fr, éditions du 20/10/2007 - 09h14

    vos réactions

    «Moi, ce qui me manque par-dessus tout, c'est aller faire des courses au supermarché avec mon fils Louis», assure-t-elle. Voila bien le commentaire le plus ridicule et qui est tres insultant pour beaucoup de Francais. Pourquoi pas aller a l'usine aussi ?

    orault | - 21.10.2007 - 07h39 alerter !  

    D"accord avec vous tous l'argent l'argent l'argent et encore l'argent mais sans les contraintes !!!Il esr clair que quand on est amoureuse d'un autre homme autre que son mari "sauver son couple" je vous le donne en mille il faut que le mari trompé soit TRES FORT et je me retiens ???? Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !!Tromperie sur toute la ligne !!!

    happysophie | - 21.10.2007 - 00h52 alerter !  

    D"accord avec vous tous l'argent l'argent l'argent et encore l'argent mais sans les contraintes !!!Il esr clair que quand on est amoureuse d'un autre autre que son mari "sauver son couple" je vous le donne en mille???? Tromperie sur toute la ligne !

    happysophie | - 21.10.2007 - 00h49 alerter !  

    Que des bouffons ces gens là.

    machpro | - 20.10.2007 - 23h59 alerter !  

    quelqu'un peut-il m'expliquer ce que fait cette dinde dans la rubrique "arts et stars"? ce n'est qu'une opportuniste qui ne se sert des gens que pour gravir les échelons vers la gloire; et dire qu'à 50 ans, elle n'a jamais bossé! je voudrai bien savoir si elle bénéficiera d'un régime spécial au moment de la retraite...

    voiz75 | - 20.10.2007 - 22h59 alerter !  

  • SARKO DIVORCE ! Et c'est tant mieux !!!

    photos de famille

    medium_sarko_28.jpg
    Amoureux
    medium_sarko_29.jpg
    le soir du 6 mai, elle commencait déjà à déconner
    elle n'a pas voté, elle n'a pas été au resto, elle pleurait même.
    Peut être qu'elle aurait voulu être Président à la place du Président...
    medium_sarko_30.jpg
    Une famille recomposée à l'Elysée ! Une première !
    medium_sarko_31.jpg
    Au G8, elle passe quelles heures, car sa priorité est
    de préparer l'anniversaire de sa fille.
    Et on ne parle plus du pique nique de chez les Bush....
    On était pas gaté niveau Première Dame de France
  • J'y crois pas !!!

    Vous êtes Président, Monsieur SARKOSY, si Cécilia vous embrume le cerveau, on fait QUOI nous ?

    La phrase complète :

    "Il y a sans doute une bonne solitude, celle de la réflexion, celle qui offre le silence la sérénité, la liberté. Mais il y a la solitude poisseuse, celle qui oppresse, celle qui naît de la privation de l'écoute, du soutien, du regard de l'autre, celle qui fait oublier le sentiment d'aimer et d'être aimé."

  • Cher Monsieur Nicolas SARKOSY

    medium_sarko_27.2.jpgmedium_sarko_26.2.jpg

    Candidature spontanée au poste de Gouvernante.

    Cher Monsieur Nicolas SARKOSY

    Vous n’annoncez toujours pas votre divorce, mais on peut voir sur les photos que déjà cet été, Cécilia vous battait froid.

    La séparation est éminente, je me présente donc à vous pour faire l’intérim entre Cécilia et la prochaine 1ère dame de France. Car vous ne pouvez pas rester sans une femme à votre côté. Je me propose de  vous consoler, de vous nourrir, de vous conseiller, et de vous habiller ( moi au moins je sais repaser un seat).

    Je suis une ménagère de 50 ans presque aussi bien conservée que Cécilia, mais sans les retouches, je sais très bien faire le café et organiser les pique niques. Je gère très bien les employés de maison et j’occupe pour l’instant un poste d’assistante Marketing et Communication (presque le même boulot que Cécilia, mais en plus pointu). Ha ! oui ! Je maîtrise l’anglais et accessoirement je monte à cheval.

    Vous pouvez donc constater, Cher Monsieur SARKOSY, que j’ai toutes les qualités requises pour ce poste de Gouvernante. Je tiens à préciser tout de même que je ne travaille que du lundi au vendredi de 9H à 17H car le coup de travailler plus pour gagner plus, je n’y crois pas des masses.

    Béatrice

  • Vico le pédophile tranquille

    medium_vico.jpg
    Vico le pédophile tranquille, avec sa tête de petit bourge
    mais que son GROS EGO a perdu.
    Interpol a fini par identifier le pédophile présumé Christopher Paul Neil, aperçu en Thaïlande le 11 octobre dernier. Retour sur une traque menée à l’échelle internationale.

    200 enfants abusés

    L’enquête a démarré il y a trois ans, quand la police allemande a découvert la première les photographies de 200 enfants abusés sur Internet. Plusieurs d’entre elles montraient Christopher Paul Neil, surnommé «Vico», en train d’abuser douze garçons au Vietnam et au Cambodge.

    Les photos étaient retouchées par l’intéressé ou par ses complices afin que son visage ne soit pas reconnaissable. Mais les spécialistes allemands du Bundeskriminalamt (BKA) sont parvenus à obtenir des images exploitables.

    Le 7 octobre dernier, l'organisation internationale de police criminelle Interpol diffuse ces photos sur son site Internet pour lancer, de façon inédite, un appel à témoins. Interpol reçoit alors plus de 350 témoignages venus du monde entier.

    Le 15 octobre, l’organisation annonce avoir identifié l’homme en question. Il s’agirait d’un Canadien de 32 ans, répondant au nom de Christopher Paul Neil et surnommé «Vico». Professeur d’anglais en Corée du Sud, il serait actuellement en Thaïlande. Une photo de lui - voir ci-dessus - a été prise par les caméras de surveillance de l’aéroport de Suvarnabhumi à Bangkok le 11 octobre.

    Second appel à témoins

    Interpol a lancé un second appel à témoins pour tenter, cette fois-ci, de localiser le pédophile présumé. «La police thaïlandaise, Interpol, les services d'immigration et l'unité de lutte contre la criminalité visant les enfants et les femmes coopèrent étroitement», a indiqué un responsable de police thaïlandais. Objectif : obtenir «un ordre de justice en vue d'un mandat d'arrêt».


    C. F.


    20Minutes.fr, éditions du 16/10/2007 - 12h50

    dernière mise à jour : 16/10/2007 - 12h50

  • La rumeur enfle !

    medium_sarko_25.jpg

    La rumeur dit : "Rachida serait l'amant de l'un d'eux !...."

  • les larmes de CHABAL !

    Le chagrin de CHABAL
    medium_chabal_pleure.2.jpg

  • The last Sarko kiss ?

    medium_the_kiss_sarkozy.jpg
    The last Sarko kiss ?

  • Sarko re - divorce !

    medium_sarko23.jpg
    medium_sarko24.jpg
    6 mai comblé  - 12 octobre divorcé

    David Martinon, porte-parole de l'Elysée, interrogé vendredi sur les affirmations de l'Est républicain concernant une annonce imminente de séparation et de divorce de Nicolas et Cécilia Sarkozy, s'est refusé à tout «commentaire sur des rumeurs de presse».

    Le quotidien lorrain écrit sur son site Internet vendredi matin que «le porte-parole de l'Elysée David Martinon devrait annoncer dans la journée la séparation et le divorce de Nicolas et Cécilia Sarkozy». L’épouse du chef de l’Etat «devrait s'expliquer dans les prochains jours sur cette rupture spectaculaire, écrit sans embage le quotidien lorrain. Les choses devraient aller assez vite, car une procédure de divorce devrait rapidement être introduite auprès du tribunal de Nanterre, juridiction des Hauts de Seine, compétente en la matière.»

    Jeudi, le quotidien suisse «La Tribune de Genève», avait relaté la présence de l’épouse du chef de l’Etat à Genève. Une information confirmée à 20minutes.



    20Minutes.fr, éditions du 12/10/2007 - 12h36

  • Elle coûte beaucoup d’argent Madame Sarkozy !!!

    medium_sego1.jpg 

    Patrick KOvarik AFP/Archives ¦ Cécilia Sarkozy lors de la garden party de l'Elysée, le 14 juillet 2007 à Paris  

     

    Alors que l’opposition s’interrogeait en France sur son rôle dans la libération des infirmières bulgares, qu’elle n’a pas été vue publiquement depuis le décès de son premier mari et que les rumeurs ne cessent de se développer sur sa «séparation» d’avec le chef de l’Etat, Cécilia Sarkozy logeait dans le luxueux hôtel-spa La Réserve de Genève. Selon la Tribune de Genève, la première dame de France y aurait passé au moins deux nuits au cours des dernières semaines.

    Une employée de la Réserve confirme d’ailleurs ces informations, affirmant que l’épouse du président «s’est montrée très aimable» et qu’elle ne logeait pas dans une suite (à 4.500 euros la nuit) mais dans une chambre moins chère. Cette employée l’a vue seule, mais le journal suisse affirme qu’elle était accompagnée de ses gardes du corps. Le quotidien ajoute que cette semaine, elle a également passé du temps à Londres.

    Ce n'est pas la première fois que Cécilia Sarkozy se met au vert à Genève. Selon la Tribune de Genève,
    en 2005 déjà, elle se serait réfugiée dans la ville suisse alors que des photos d’elle sortaient dans la presse française avec son amant d’alors Richard Attias.

  • Pourvu que Sarko n'abuse pas une nouvelle fois de la vodka !

    Sinon au revoir la diplomatie !

    Vu comment il se gratte le pied en pleine réunion officielle,

    cela ne laisse rien présager de bon…

    medium_sarko22.jpg

    Reuters ¦ Nicolas Sarkozy et Vladimir Poutine ensemble à Moscou le 9 octobre 2007


    Sa visite, ce soir et demain, doit donner le ton des relations entre Paris et Moscou. Et elles risquent d'être quelque peu différentes. Le nouveau président ne s'en cache pas, il est adepte d'un dialogue «franc» avec
    Moscou. Voire incisif. Dans le sillage de la chancelière allemande Angela Merkel, qui ne manque pas une occasion de dire ce qu'elle pense au maître du Kremlin, Nicolas Sarkozy a multiplié récemment les piques envers Moscou. Il a notamment condamné les violations des droits de l'Homme en Russie ou sa «brutalité» dans ses relations énergétiques avec ses voisins. Le président français a aussi eu l'occasion de s'agacer de ses prises de position sur l'Iran ou le Kosovo, taxant la Russie de «pays qui complique les grands problèmes du monde». Bref, le nouveau président s'est nettement démarqué de son prédécesseur, peu enclin à la critique concernant son «ami» Vladimir Poutine. Les deux chefs d'Etat ont toujours entretenu d'excellentes relations. Chirac, qui avait remis la Légion d'honneur à Poutine en 2006, s'est d'ailleurs rendu en Russie fin septembre pour une visite privée à l'invitation de son président.

  • C'EST ENORME !!!! ON A GAGNE !!!

    medium_haka.2.jpg

    Le haka néo-zélandais  face aux joueurs français, à Cardiff, le 6 octobre 2007 - samedi 6 octobre, 21h56




     

  • Le fantôme de la princesse DIANA

     

     

    medium_diapo_diana.jpg

    Capture vidéo inédite de la Princesse Diana et de Dodi Fayed à leur hôtel, quelques heures avant l'accident qui leur sera fatal.

  • Cécilia libére les otages et c'est Nicolas qui a la médaille normal qu'elle boude !

    medium_sarko20.jpg

    Le premier voyage de Cécilia en Bulgarie avait fait beaucoup de bruit. Fin juillet, l’épouse de Nicolas Sarkozy avait ramené les cinq infirmières bulgares détenues en Libye dans un avion frappé des insignes de la République française. Jeudi, elle n’est pourtant pas présente dans un autre avion qui amène Nicolas Sarkozy à Sofia, pour être remercié et décoré par les plus hautes autorités bulgares. Une déception pour les anciennes détenues, qui entendaient remercier encore une fois Cécilia, et une surprise pour tout le monde.

    Contre-pied

    Un nouveau contre-pied de Cécilia, qui avait déjà séché la fin d’un sommet du G8, pour cause d’anniversaire, et un déjeuner avec les Bush, la faute à une angine blanche aussi fulgurante que vite guérie. De quoi alimenter à nouveau les spéculations sur le rôle qu’entend jouer Cécilia, à l’heure où, selon «L’Express», Nicolas Sarkozy a demandé aux membres du gouvernement de ne plus poser dans les magazines avec leur conjoint.


    P. K., avec AFP


    20Minutes.fr, éditions du 04/10/2007 - 11h42

  • Sarko a-t-il encore des points sur son permis ?

     

     medium_sarko19.jpg

    Comme tous les ans, Auto Plus épingle dans son édition de cette semaine le président Nicolas Sarkozy et son Premier ministre François Fillon pour des infractions répétées au code de la route, notamment des excès de vitesse et feux rouges grillés imputables à leurs chauffeurs. L'hebdomadaire explique avoir voulu mettre «le nouveau gouvernement à l'essai», des reporters ayant suivi divers déplacements du président et du gouvernement entre le 28 août et le 26 septembre.

    Selon le «palmarès» établi par Auto Plus, Nicolas Sarkozy arrive en tête avec huit excès de vitesse (dont un à 128 km/h sur la N118, limitée à 90 km/h), huit feux rouges grillés, deux contresens, un franchissement de ligne blanche et une voie de bus.

    Le président de la République qui a commis selon le journal plus de violations du code de la route que ses prédécesseurs Jacques Chirac et François Mitterrand, figure également parmi les plus pollueurs au «Grenellomètre» d'Auto Plus, avec François Fillon et Michèle Alliot-Marie.

    Pilote de course à ses heures, le Premier ministre talonne le chef de l'Etat avec quatre excès de vitesse (dont un à 77 km/heure en plein Paris), 13 feux rouges grillés, quatre contresens, cinq lignes blanches et cinq voies de bus.

    A l'opposé, Jean-Louis Borloo apparaît comme un «exemple à suivre», souligne le journal, même s'il est abonné aux voies de bus. Circulant sans escorte, le ministre de l'Ecologie est celui qui pollue le moins. Rachida Dati, la ministre de la Justice, semble également très sage par rapport à ses collègues.



    20Minutes.fr, éditions du 02/10/2007 - 19h45

  • The other photo !

    medium_sting.jpg

    Sting  et Andy Summers,
    deux des membres du groupe de rock
    «The Police» font du Véli'b dans la cour du Palais Royal

  • The photo

    medium_sarkozymartin.jpg

     

    Le 18 septembre 1984, les Martin reçoivent les Sarkozy. Cécilia tient Judith, née le 22 août. Sur les genoux de sa mère, Marie-Dominique, Pierre Sarkozy, né le 24 août". Et ils étaient déjà peut être AMANTS !

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu