Avertir le modérateur

  • Compte rendu de la direction.


    Vous avez été plus de deux mille, ces derniers jours, à répondre à chacun de nos sondages «rétrospective 2007» qui dressent un bilan de l’année. Petit récapitulatif.

    Et le portrait que vous dressez de l’année écoulée est avant tout politique puisque l’événement 2007 que les internautes de 20Minutes.fr ont retenu (2897 votants) est politique. Pour 57.82% d’entre vous, «la 3e défaite consécutive du PS à une présidentielle» est l’événement de l’année, suivi par les émeutes de Villiers-le-Bel (19.57%) et le grenelle de l'environnement 11,32.

    Politique encore quand vous avez la zappette à la main. Le débat Royal-Sarkozy est l’événement télé de l’année pour 44,80% des 1.780 internautes qui ont pris part au vote. «William Leymergie, un ami du petit-déjeuner qui ne vous veut pas du bien» a rallié 24,61% des suffrages, devant «Heroes, en prime-time le samedi soir sur TF1» (12,36%).

    Et le mélange de genres fonctionne à plein. Preuve que la pipolitisation est en marche: l’événement people que vous avez retenu pour 2007, c’est la rupture des Sarkozy (38,18% sur 1.715 votants), bien avant l’année difficile de Britney Spears (20,64%) et l’emprisonnement de Paris Hilton (20,99%).

    Il n’y a guère que la culture (2.046 votants) qui échappe à la politique. Les internautes ont choisi d’abord de rendre hommage à Michel Serrault (48,68%) avant de plébisciter le dernier tome d'Harry Potter (17,6%) et l'essor de la distribution de la musique en ligne (Radiohead...) (12,56%)

    Devant tant d’intérêt pour la chose publique, nous n’avons pas résisté à la tentation de faire un sondage spécial Président afin de savoir ce que vous retiendrez de Nicolas Sarkozy cette année.

    Et là ce sont 5.301 internautes qui ont voté, dont la moitié (50,05%) pour «son augmentation substantielle de salaire», puis 22,41% pour sa victoire à la présidentielle et 10,19% pour son projet législatif pour «travailler plus et gagner plus».
    Jacques Demarthon AFP ¦ Le président Nicolas Sarkozy salue Ségolène Royal le 21 juin 2007 après l'avoir reçue à l'Elysée dans le cadre des consultations avant le sommet européen



    La rédaction


    20Minutes.fr, éditions du 31/12/2007 - 16h29

  • 2008

    Président = machine à baiser !!!

  • Sarko ordonne des tirs de sommation sur les photographes.......

    En Egypte, tirs de sommation pour éloigner les photographes de Sarkozy

    Nicolas Sarkozy n'aime décidément pas être pris en photo sur un bateau. Après l'incident lors de ces vacances à Wolfeboro aux Etats-Unis cet été, c'est à coup de tirs de sommation que les forces de l'ordre égypienne ont éloigné les photographes de l'embarcation du chef de l'Etat en Egypte.

    Le président français se trouvait alors avec sa compagne Carla Bruni au large de Charm el-Cheikh, a indiqué à l'AFP un responsable de la sécurité.

    Un journaliste interpellé, sa carte mémoire effacée

    L'embarcation des photographes s'est ensuite éloignée et Nicolas Sarkozy a pu poursuivre sa balade en mer, a-t-il ajouté, précisant que l'incident était clos. «C'est un chef d'Etat, il est normal que les mesures de sécurité soient draconiennes», a-t-il fait valoir.

    Un journaliste de France 24 a été interpellé jeudi et sa carte mémoire effacée après avoir pris en photo la villa de vacances de M. Sarkozy, dont les abords ont été bouclés. Des photographes se sont aussi vu confisquer leur matériel.

    Nicolas Sarkozy prenait la pose à Louxor

    Le durcissement du dispositif a été voulu par les autorités égyptiennes, indique-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat français, dans une ville frappée par un attentat en 2005 qui avait fait une soixantaine de morts.

    A Louxor, où ils avaient entamé mardi leurs vacances égyptiennes, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni s'étaient prêtés facilement au jeu des photos avec les touristes, s'affichant la plupart du temps main dans la main. Le président français avait même posé avec sa nouvelle amie pour des Egyptiens travaillant sur un site archéologique.

    Retour au Caire dimanche en visite officielle

    Le couple avait été photographié pour la première fois le 15 décembre au parc d'attractions Disneyland Paris.

    Vendredi matin, Nicolas Sarkozy a rencontré son homologue égyptien Hosni Moubarak à Charm El-Cheikh. Après son séjour privé, le chef de l'Etat français doit se rendre dimanche en visite officielle au Caire.

    B. B. (avec agence)

    20Minutes.fr, éditions du 28/12/2007 - 19h24

    6774d9cc5b3bfbc4993311562f809510.jpg

     

     

    Men in black avec pompe à glands.

     

     

     

     

     

    d0ec6835d848af51cd91e7215ff5c860.jpg

     

     

     

    Pompe à talonnettes usées, c'était avant son augmentation de 170% (on comprend mieux)

     

     

     

     

     

    b195278624f1c66fccd24cbbb33a89dd.jpg

     

     

     

    Talonnettes ou talons complétement interdits pour la suite présidentielle

     

     

     

     

     

    c1650e15dbbc3caee5161060b45b9265.jpg

     

     

     

     

    Je suis un cow boy (je cultive mon look jeuness).

     

     

     

     

    157a045066930af1ff68a738e66a6897.jpg

     

     

     

    Je suis sportif, jeune et décontracté (image d'épinale de la campagne Présidentielle)cc1a759b8a83361f552d378b23facaba.jpg

    J'ai des bourrelets que j'exigerai qu'on m enlève avec Photoshop pour la parution dans Paris-Match.

    Mais je rame en Rolex  et Ray Ban!!!

     

     

     

     

     

    87039d884243aa93693c7bd7e7c2510f.jpg

     

    J'ai un bracelet porte Bonheur en poil d'éléphant comme les surfeurs (mon coté Hypra jeuness et hyper cool)

    8057102494f103bc4d2a4898f5a8c232.jpg

    Je les ai quand même bien tous couillonnés...!!!!!

  • Un loufiat et une demi-mondaine sont dans un bateau...

    824afd25803d4060d4d46464d0c71b57.jpg

    Le «Old Winter Palace» de Louxor, où Nicolas Sarkozy passe ses vacances de Noël avec Carla Bruni, n'est pas n'importe quel hôtel. «Winston Churchill et Margaret Thatcher, Giscard d'Estaing et Jimmy Carter font partie des ceux qui y ont séjourné», indique le quotidien britannique «The Independent». C'est aussi ici que l'archéologue Howard Carter a annoncé avoir découvert rien de moins que la tombe de Toutankhamon. «Mais peu de ces illustres visiteurs ont attiré une telle caravane médiatique», souligne le journal. C'est que depuis qu'il s'est présenté en compagnie de sa nouvelle petite amie à Disneyland, «Sarkozy porte une pancarte "prends-moi en photo" autour du cou».

    «La monarchie républicaine inventée par Charles de Gaulle - distante, discrète, solennelle, hautaine - a disparu quelque part entre le château de Cendrillon et Space Montain», confirme le journal néo-zélandais «New Zealand Herald». «Sarkozy réinvente la France pour une ère bling-bling», titre-il. Le Président serait devenu «le seul participant d'un "Big Brother" [une émission de télé-réalité] dans une maison appelée l'Elysée». D'ailleurs inquiet, le «Times of India» se demande si «les gens ne vont pas le juger davantage sur sa petite amie que sur la qualité de son travail de président».

    En compagnie de Tony Blair

    C'est donc en Egypte que le spectacle s'est déplacé pour quelques jours. A Louxor (rebaptisé pour l'occasion «Luxor-y» [«luxe en anglais] par «The Sun») où, souligne le «Herald Tribune», «Tony Blair arrive jeudi pour ses vacances». Il séjournera, devinez où, au «Old Winter Palace», précise même le grand quotidien international.

    Est-ce pour le croiser que Nicolas Sarkozy a fait le choix de l'Egypte, se demande Arthur Goldhammer, professeur américain de civilisation française sur son blog. «Le choix de l'Amérique comme une première destination de vacances avait provoqué beaucoup de commentaires mais celui de se rendre à Louxor est moins facile à interpréter», écrit-il. «Est-ce l'idée d'être pris en photo au milieu des antiquités et l'occasion de rendre hommage à une hégémonie moyen-orientale suffisamment ancienne pour être inoffensive?» Ou «tout simplement les eaux chaudes du Nil comme arrière-plan exotique et approprié pour une romance que l'on suppose torride?». On est donc loin du «langage d'humilité qui était venu si facilement aux lèvres du président à l'église Saint-Jean-de-Latran», poursuit l'universitaire qui rappelle que Nicolas Sarkozy, s'adressant aux prêtres à Rome, leur avait dit : «comme vous, je suis un humble servant appelé à une tâche immense et transcendante».

    Une bague de fiançailles

    Plus terre à terre, le «Daily Mail» a remarqué quelque chose de louche. «Une chose a flashé encore plus que les appareils photos des paparazzi. C'était la bague que Carla Bruni portait au quatrième doigt», a constaté le journal, photo à l'appui. De là à faire état de rumeurs sur une «bague de fiançailles» que le président lui aurait offert, il n'y a qu'un petit pas que le tabloïd n'a pas hésité à franchir.

    Pourtant, souligne le site de la télévision irakienne «Alsumaria», Carla Bruni «avait annoncé pendant la campagne présidentielle qu'elle soutenait la principale opposante à Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, la candidate communiste [sic]».

    Pour les Coréens du journal «Chugan Dong-a», il est «assez extraordinaire» que les journalistes français se passionnent pour l'histoire d'amour du président. «Selon des règles non-écrites, les histoires de cœur des anciens présidents n'étaient révélées qu'après beaucoup de temps».

    Un élément dont fait également part sur son blog Charles Bremmer, le correspondant du «Times» à Paris. «Les anciens présidents disparaissaient pendant la semaine de Noël dans des luxueux hôtels en Egypte ou dans l'océan Indien. Ils étaient parfois accompagnés de femmes qui n'étaient pas leur épouse. (…) Mais les anciens présidents étaient toujours discrets et personne ne savait où ils se trouvaient», écrit-il. Et de conclure : «Sarkozy dit vouloir moderniser le côté monarchique de la Ve République en agissant comme un simple gars qui a réussi, qui a une copine tapageuse et qui apprécie les bonnes choses de la vie. Pour l'instant, son style fonctionne. Mais il prend le risque que la tolérance tourne au ridicule».
    Alexandre Sulzer
    20Minutes.fr, éditions du 27/12/2007 - 13h07


    vos réactions
    Charles | - 27.12.2007 - 13h20
    Un paysan à Louxor
    recommander (0) | alerter !


    désabusé | - 27.12.2007 - 13h17
    N'ayant pu déflorer celle dont on peut dire que seul le tramway ne soit point passé sur son corps il se venge en violant Notre République que d'autres avaient déjà mis sur le trottoir !
    recommander (6) | alerter !

  • Sarko montre sa conquête !

    fa2d1a7dba235d5a05cb3c425a659303.jpg

    Il la tient fermement. 

    22b5e39923c1828497b201748c492af3.jpg
    Il l’agrippe pour lui rappeler de baisser la tête, ses talonnettes ne sont tout juste assez hautes.
    a2f87e93ab932bbddf872c3d5a8fcb38.jpg

    Elle penche la tête pour lui parler, toujours les talonnettes….

    6fa85765629972a71d03c14a871a8ae6.jpg

    Elle monte l’escalier avec 2 marches de retard, et elle bombe les fesses pour rappeler qui elle est.

     

    7e6e050c076047466e39120e13f25837.jpg

    Toujours à l’écoute et 2 marches plus bas la Carla , le président ne sait pas qu’il ne faut pas monter du doigt …

     

    554e86e9d1da3bfd7b0fd87a0a7cdf9a.jpg

    Carla a pris de la vitesse, elle dépasse d’une demi tête son amant Président.

     

    48085b47d0ff4e25d8db4f4812d72e88.jpg

    Nicolas est monté sur le petit banc et il est encore sur ce coup là plus grand que Carla.

    d31e95dd99fb02dc1e0fe131a58fbe92.jpg
    Assis pas de problème, et 3 semaines après et déjà en chemisette à carreaux.
  • A Noël Sarkozy c'est fait Carla au Caire

    On ne sait pas encore qui paie les vacances présidentielles en Egypte, mais Nicolas Sarkozy a quitté mardi matin de l'aéroport du Bourget en direction de Louxor à bord d'un «Falcon 900 appartenant à l'homme d'affaires Vincent Bolloré», affirme l’AFP citant une source aéroportuaire. Déjà, après son élection, Nicolas Sarkozy avait profité de la générosité de son ami Bolloré, qui avait mis à sa disposition un avion privé ainsi qu'un yacht lui appartenant et sur lequel le Président était parti en croisière au large de Malte.

    Le président de la République était «accompagné de Carla Bruni et de neuf autres personnes», selon la même source. «L'embarquement s'est fait dans un hangar afin d'éviter les photographes», a précisé cette source.

    Nicolas Sarkozy est attendu à Louxor, sur les bords du Nil, pour un séjour privé avant une visite officielle au Caire. La partie officielle de son séjour, les 30 et 31 décembre, a été confirmée par l'Elysée, qui en revanche n'a pas voulu évoquer le volet privé, dont le déroulement a été obtenu localement par l'AFP, de sources concordantes. avec agence


    20Minutes.fr, éditions du 25/12/2007 - 10h26

  • La black liste révélée .....

    Cette liste provisoire compte 13 noms :


    Mick Jagger,

    Eric Clapton,

    Jean-Jacques Goldmann,

    Jean-Paul Enthoven,

    Raphaël Enthoven,

    Louis Bertignac,

    Arno Klarsfeld,

    Charles Berling,

    Léo Scarax,

    Donald Trump,

    Vincent Perez,

    Richard Attias,

    Laurent Fabius.

  • Dans la famille à Mickey, je vous présente la Belle- Mère

    On cultive le look prolétaire chez les Bruni, une petite cibiche, avant d’aller bouffer avec son gendre express…

    c76527e3f1665c11d667f530ff29f77d.jpg
    REUTERS/Dario Pignatelli ¦ Marisa Bruni-Tedeschi, la mère de Carla Bruni, à Rome (Italie) avec des membres de la délégation accompagnant Nicolas Sarkozy   Après le week-end à Disney avec Carla, c’est avec Marisa Bruni-Tedeschi, la mère de la chanteuse italienne, que Nicolas Sarkozy s’est rendu à Rome. Le Président lui avait réservé une place dans l’avion. Si elle n'a pas assisté à l'audience du pape, Marisa était au premier rang à la cérémonie où le chef de l’Etat a été fait chanoine d’honneur de Saint-Jean-de-Latran. Selon «Le Parisien», elle a également assisté à son discours devant les dignitaires de l’Eglise et mangé à la même table que lui et sa délégation dans un restaurant romain.
     
    Interrogée par 20minutes.fr sur la raison de la présence de Marisa Bruni-Tedechi lors de ce voyage, l’Elysée n’avait «aucun commentaire à faire».
     
    La mère de Carla Bruni
    était également de la partie lors de la sortie de sa fille avec Nicolas Sarkozy pour la Mickey Parade samedi dernier.
     
    REUTERS/Dario Pignatelli ¦ Marisa Bruni-Tedeschi, la mère de Carla Bruni, à Rome (Italie) avec des membres de la délégation accompagnant Nicolas Sarkozy C. F.
    20Minutes.fr, éditions du 21/12/2007 - 11h21
  • Carla sauveuse de la gauche ???

    6fb210162c4c5dd222a5bdc8249642dc.jpg

  • La photo qui fait Peur !!!!!!

    178b03a06b3b485a82a95caa37339614.jpg

    On comprend mieux le choix du Président !!!!

  • Les épousailles

    La liaison du président avec la chanteuse est déjà dans les gazettes. Le petit Nicolas est même pressé : il a déjà fait sa demande en mariage. La belle se fait désirer.

    La liaison entre Nicolas Sarkozy et la chanteuse Carla Bruni (voir ici), est quasi-officielle. Leur visite commune à Eurodisney, samedi 15 décembre, sous les feux des paparazzi, a médiatisé une relation récente, mais visiblement très passionnelle. Le tout-juste divorcé Nicolas est même allé plus loin, selon plusieurs sources proches des deux amoureux : fougueux, il a déjà demandé la belle Carla en mariage ! Mais l’artiste-compositrice-interprète hésite. Elle n’avait pas prévu pareil emballement. Elle-même fraîchement séparée (en bons termes) de Raphaël Enthoven, producteur sur France-Culture et père de son fils Aurélien, Carla ne s’attendait pas à une idylle aussi prompte.

     

    33ae2635da9091458eee7c46512af970.jpg

    Une seule rencontre, lors d’un dîner le samedi 17 novembre, chez le publicitaire Jacques Séguéla, a suffi à déclencher l’idylle. Un vrai coup de foudre pour Nicolas, à qui l’on prêtait d’autres fréquentations au même moment. Depuis, il a sorti le grand jeu : coups de téléphones incessants, serments poignants, rendez-vous galants. Très chic -ou un brin flambeur ?-, le président a fait chercher l’ex-top model à son domicile parisien par des voitures et motards de l’Elysée pour des soirées au Palais. Aux dires de plusieurs de ses proches, Carla ne serait pas insensible aux fastes de ce déploiement, aux sollicitudes enamourées du Président de la République. Et à l’emballement adolescent de ses élans. L’idée de revêtir les habits de Première Dame ne serait pas non plus pour lui déplaire. Ces derniers jours, elle a même encouragé la médiatisation de sa liaison, notamment en la confirmant au directeur de la rédaction de l’Express Christophe Barbier…

    Symbole troublant : en emmenant sa nouvelle dame de coeur à Eurodisney, Nicolas a envoyé une curieuse pique à son ex-épouse Cécilia, qui adore ce parc d’attractions. Et hasard étrange du calendrier : l’Elysée a laissé filtrer la nouvelle liaison du Président la veille d’une conférence sur le pouvoir d’achat. Une communication maîtrisée, comme le fut, en octobre, l’annonce du divorce présidentiel un jour de grève des transports…

    Carla va-t-elle accepter la demande pressante en mariage de son soupirant ? Possible. L’Elysée semble vouloir précipiter les choses, murmurant que le mariage espéré pourrait avoir lieu en juin prochain, quelques jours après le début de la tournée de la chanteuse. Mais en ébruitant publiquement la « love affair », le petit Nicolas paraît ne plus redouter de se prendre un rateau ! En tous cas, il fait "bouger les lignes"…



     

  • La longue liste de Carla

    e0a53435e104e6a753c0b1950b0386bc.jpg
    Les seules photos pendant 3 jours, en attendant la sortie, mercredi 19 décembre 2007, de trois torchons chanceux avec leur petite exclusivité. En attendant, il passe derrière beaucoup de monde M. Sarkosy (ancienne petite amie d'Eric Clapton puis de Mick Jagger, elle est depuis six ans avec le philosophe Raphaël Enthoven), j'espère qu'il a mis un condom....

    Il n'aura pas fallu de questions insistantes lors de conférences de presse, comme ce fut le cas lors de sa séparation avec Cécilia, pour que Nicolas Sarkozy décide de rendre publics le nom et le visage de sa nouvelle petite amie. Une révélation sans doute facilitée par le fait que l'heureuse élue est une figure populaire chez les Français : Carla Bruni.

    La publication autorisée de l'information tombe à pic pour le chef de l'Etat, qui sort d'une semaine marquée par la présence polémique en France de Mouammar Kadhafi. «Nicolas Sarkozy reprend la main en termes de communication alors qu'il s'était fait baladé par le chef libyen», analyse Bertrand Delais, journaliste politique.

    Un contre-feu aux rumeurs

    Autre intérêt de l'annonce : elle sert à allumer un contre-feu au développement de rumeurs. Le chef de l'Etat aurait en effet déjà été aperçu il y a quelques jours dans les jardins de Versailles en compagnie de la mère de la chanteuse. «Il a souhaité en montrer assez pour couper court aux on-dit», explique Thierry Saussez, expert en communication politique et ami du chef de l'Etat. Quant au choix de Disneyland pour révéler l'idylle, il raconte : «c'est un endroit que Nicolas Sarkozy adore et depuis longtemps. Il est synonyme de décontraction, de coupure. Il s'y rend régulièrement».

    «C'est tout à fait possible», réagit Bertrand Delais, pour qui ce goût immodéré pour les manèges n'est pas incompatible avec la stratégie du Président. «Disneyland est un lieu trivial et américain. S'y afficher correspond au mode transgressif que Nicolas Sarkozy apprécie et qui renforce son image anti-intellectuels», estime-t-il. «Il est sans doute plus heureux à Marne-la-Vallée qu'à l'opéra Garnier».

    L'effet des photos risque en revanche d'être nul en termes de popularité, répondent la plupart des experts, joints par 20 Minutes. Selon eux, la bonne santé sentimentale du chef de l'Etat ne détournera pas les Français de leurs préoccupations sur le pouvoir d'achat ou les retraites.

    Carla Bruni a-t-elle viré à droite?

    Reste une dernière question : le choix de Carla Bruni est-il sincère ou cyniquement pensé? Difficile de pénétrer des pensées intimes mais, observe Bertrand Delais, «la ressemblance physique avec Cécilia Sarkozy est frappante». Les sentiments du président de la République en seraient d'autant plus sincères. Plus troublante est l'orientation politique de Carla Bruni qui a signé la pétition contre les tests ADN.

    Selon nos informations, son entourage, qui connaît ses opinions de gauche, a été surpris d'apprendre pendant la campagne présidentielle qu'elle voterait Nicolas Sarkozy. «Elle n'était pas d'accord avec toutes ses propositions mais le trouvait brillant», indique un proche.

    Contacté, le PS a infirmé sa présence rapportée au concert de soutien à Ségolène Royal au stade Charléty quelques jours avant le second tour de la présidentielle. Une fascination intellectuelle qui permet de comprendre le rapprochement entre les deux personnalités.

    Alexandre Sulzer avec S.C et S.L

    20Minutes.fr, éditions du 17/12/2007 - 16h04

  • Un copain au Sarko

     

    c5e582287a8d8fd26cb6522bc031f5e5.jpg

    Un crocodile du zoo de Taiwan tient dans sa gueule l'avant-bras de son soigneur, le 11 avril 2007.

  • Les promesses faitent aux Enfants de Don Quichotte non tenues !

    On reçoit KA Da Fi en grande pompe, on ne peut pas faire en plus des dépenses pour les Pauvres de l'Abbé Pierre....31363735b66080a3f275efa3047099bd.jpg

    Evacuations des Enfants de Don Quichotte près de Notre-Dame de Paris

    Les Enfants de Don Quichotte, qui avaient installé samedi matin des dizaines de tentes pour loger des sans-abri près de Notre-Dame de Paris, ont été évacués par les gendarmes mobiles peu après 12H30.
    Au cours de l'intervention, un militant des Enfants de Don Quichotte est tombé dans la Seine. Secouru par un policier de la brigade fluviale, il a été remonté sur le quai et interpellé. Jean-Baptiste Legrand, l'un des frères d'Augustin, a également été interpellé.
    Les gendarmes mobiles sont intervenus en nombre, en tenue de service d'ordre (sans casque ni bouclier).
    Les militants de l'association ont décidé de se rassembler sur le parvis de la cathédrale.
    Selon Augustin Legrand, porte-parole des Enfants de Don Quichotte, 250 tentes avaient été montées sur le bord de la Seine et sur le parvis de Notre-Dame.
    Les tentes, reliées entre elles par un cordon, s'étendaient, sur la rive gauche de la Seine, du quai de Montebello jusqu'en face de la préfecture de police, selon un journaliste de l'AFP.
    Vendredi, le gouvernement avait mis en garde contre toute nouvelle action de ce type lors de la signature d'un accord pour mettre fin au campement des familles mal logées rue de la Banque (IIe).
    La veille, Augustin Legrand avait dénoncé "les promesses non tenues" du gouvernement qui font que "cette année encore, plusieurs milliers de personnes dorment sur les trottoirs", en particulier à Paris.
    Il y a un an à la même époque, un campement de SDF le long du canal Saint-Martin avait rassemblé au plus fort du mouvement plus de 300 tentes.
    Augustin Legrand avait souligné jeudi que "sur les 27.000 places promises", "14.000 seulement (étaient) disponibles".
    Annoncé en janvier par Jean-Louis Borloo, alors ministre de la Cohésion sociale, le plan d'action gouvernemental pour l'hébergement des SDF (Parsa) prévoyait de créer ou de pérenniser 27.100 places d'hébergement stable pour les sans-abri.
    Les SDF du canal Saint-Martin avaient alors demandé un hébergement "stable" et non pas une mise à l'abri pour la nuit avant d'être remis à la rue le lendemain matin.
    De fait, beaucoup de places d'hébergement d'urgence ont été transformées en places d'hébergement stable mais le système est bloqué, le nombre de maisons-relais permettant la transition vers le logement social n'étant pas suffisant.
    Dans un communiqué, le Secours Catholique a apporté son soutien à cette nouvelle opération des Enfants deDon Quichotte en se déclarant "extrêmement préoccupée par l'insuffisance de moyens susceptibles de financer la mise en oeuvre" de la loi du Droit au logement opposable (Dalo), qui doit entrer en vigueur le 1er janvier, du Parsa.
    Le Secours Catholique entend également "apporter un soutien humanitaire aux personnes à la rue présentes sur le campement" et réaffirmer ses revendications "dans un esprit de dialogue avec les pouvoirs publics, afin de trouver ensemble des solutions".
    La loi Dalo, rappelle le Secours Catholique, permettra aux personnes qui ont besoin d'un logement ou d'un hébergement de s'adresser à une commission de médiation. En cas d'absence de proposition, ils pourront, à partir de décembre 2008, saisir la justice.
    Le comité de suivi prévu par cette loi a remis en octobre au Président de la République un rapport préconisant 37 propositions pour rendre effectif le DALO. Or pour le Secours Catholique, le budget 2008 ne permettra pas le financement de ces propositions.

    © 2007 AFP

    20Minutes.fr avec AFP, éditions du 15/12/2007 - 12h17
    dernière mise à jour : 15/12/2007 - 14h10

  • Trois jours de Kadhafi en France, quel bilan?

    KA DA FI au Louvres...
    f451ab3384a95375129be8b745156b3a.jpg

     Pour Mouammar Kadhafi, sa visite officielle en France qui s'est achevée mercredi (il est depuis en visite privée) a été historique. Rapide bilan de trois jours de polémiques et de discussions.
    - Quels contrats ont été signés?
    Nicolas Sarkozy avait annoncé lundi la signature de contrats pour une valeur d'«une dizaine de milliards d'euros» essentiellement dans le nucléaire et le militaire. Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, a mis en avant le fait que cela «représentait l'équivalent de 30.000 emplois garantis sur 5 ans pour les Français». Mais le chiffre correspond davantage à des intentions contractuelles.
    Ainsi, Dassault «espère» vendre 14 Rafale dans «deux ou trois mois». Tripoli a en revanche confirmé l'achat de 21 Airbus pour un montant catalogue de près de 3,2 milliards de dollars.
    Sur le nucléaire, un accord de coopération nucléaire estimé à 2 milliars d'euros a été signé, prévoyant à terme «la fourniture d'un ou plusieurs réacteurs nucléaires pour le dessalement de l'eau de mer». Mais chez Areva, on confirme qu'il s'agit d'un accord politique et non industriel. «L'avancement du projet dépendra de l'état des infrastructures intellectuelles, économiques, électriques et des transports en Libye», précise-t-on. Ce qui pourrait ne pas intervenir avant une quinzaine d’années minimum, estime un observateur. Seul un contrat de transport d'électricité de 300 millions d'euros a été signé avec Areva.
    D'autres projets concernant les groupes Veolia et Vinci ont été annoncés. Mais Vinci a précisé à 20minutes.fr qu'aucun contrat n'avait été signé et qu'il ne savait pas quand il le serait. Quant à Veolia, il refuse de «commenter»et se borne à rappeler que le groupe a «des projets au Moyen-Orient, y compris en Libye». Une langue de bois plutôt mauvais signe.
    - La France «humiliée»?
    C'est l'avis de l'opposition et de certaines voix au sein de la majorité qui parle, selon les termes du député Manuel Valls, d'un «circus Khadafi». Le dirigeant libyen s'est en effet permis d'estimer mercredi sur France 24 que la démocratie était arrivée à un stade plus avancée en Libye qu'en France. Lors de sa visite mardi à l'Assemblée nationale, il a imposé que le palais Bourbon soit partiellement interdit aux journalistes. Bousculant tous les usages diplomatiques, il s'est offert subitement une petite promenade en bateau-mouche sur la Seine mercredi. L'ensemble des ponts de la capitale ont été interdits alors successivement aux piétons et aux automobilistes, provoquant des embouteillages monstres. Bref, le «guide de la révolution libyenne» s'est fait plaisir à Paris, défiant ceux, nombreux, qui ont critiqué sa venue.
    -La cause des Droits de l'homme en Libye avancée?
    C'est la polémique de la visite. Nicolas Sarkozy a-t-il sacrifié les Droits de l'homme sur l'autel des intérêts économiques? Non, répond le chef de l'Etat qui affirme avoir évoqué les «progrès» nécessaires à accomplir par Tripoli. Mais Mouammar Kadhafi s'est permis de le contredire directement, provoquant une certaine gêne diplomatique.
    S'exprimant à l'Unesco mardi, il s'est même permis de dénoncer la condition des immigrés en Europe «aux droits violés par la police», faisant au passage une claire allusion aux émeutes survenues dans les banlieues.
    Au final, Mouammar Kadhafi est donc resté sourd à tout appel à améliorer la situation des Droits de l'homme. Une question qui, selon lui, «ne se pose pas» en Libye où il n'y a d'ailleurs «aucun prisonnier politique».
    - Sur quoi la France et la Libye se sont-elles mises d'accord?
    Incité vivement par l'Elysée à s'exprimer sur les attentats d'Alger, Mouammar Kadhafi les a condamnés publiquement mercredi. «Aujourd'hui, il ne s'agit plus d'une lutte entre colonisateurs et colonisés, c'est un phénomène aveugle, c'est un terrorisme sans raison», a-t-il détaillé sur France 24, relativisant ainsi ses propos polémiques tenus à Lisbonne où il parlait du terrorisme comme une arme légitime «pour les faibles». Ce revirement permet à l'Elysée de montrer que le Kadhafi d'aujourd'hui est devenu respectable, comme l'exécutif n'a cessé de le répéter depuis plusieurs jours.
    Autre motif de satisfaction pour Paris : le colonel Kadhafi a exprimé son «enthousiasme» pour le projet d'Union méditerranéenne lancé par son «cher ami Nicolas Sarkozy».
    A. Sulzer
    20Minutes.fr, éditions du 13/12/2007 - 14h44

  • Trois jours de Kadhafi en France, quel bilan?

    KA DA FI au Louvres...
    f451ab3384a95375129be8b745156b3a.jpg

     Pour Mouammar Kadhafi, sa visite officielle en France qui s'est achevée mercredi (il est depuis en visite privée) a été historique. Rapide bilan de trois jours de polémiques et de discussions.
    - Quels contrats ont été signés?
    Nicolas Sarkozy avait annoncé lundi la signature de contrats pour une valeur d'«une dizaine de milliards d'euros» essentiellement dans le nucléaire et le militaire. Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, a mis en avant le fait que cela «représentait l'équivalent de 30.000 emplois garantis sur 5 ans pour les Français». Mais le chiffre correspond davantage à des intentions contractuelles.
    Ainsi, Dassault «espère» vendre 14 Rafale dans «deux ou trois mois». Tripoli a en revanche confirmé l'achat de 21 Airbus pour un montant catalogue de près de 3,2 milliards de dollars.
    Sur le nucléaire, un accord de coopération nucléaire estimé à 2 milliars d'euros a été signé, prévoyant à terme «la fourniture d'un ou plusieurs réacteurs nucléaires pour le dessalement de l'eau de mer». Mais chez Areva, on confirme qu'il s'agit d'un accord politique et non industriel. «L'avancement du projet dépendra de l'état des infrastructures intellectuelles, économiques, électriques et des transports en Libye», précise-t-on. Ce qui pourrait ne pas intervenir avant une quinzaine d’années minimum, estime un observateur. Seul un contrat de transport d'électricité de 300 millions d'euros a été signé avec Areva.
    D'autres projets concernant les groupes Veolia et Vinci ont été annoncés. Mais Vinci a précisé à 20minutes.fr qu'aucun contrat n'avait été signé et qu'il ne savait pas quand il le serait. Quant à Veolia, il refuse de «commenter»et se borne à rappeler que le groupe a «des projets au Moyen-Orient, y compris en Libye». Une langue de bois plutôt mauvais signe.
    - La France «humiliée»?
    C'est l'avis de l'opposition et de certaines voix au sein de la majorité qui parle, selon les termes du député Manuel Valls, d'un «circus Khadafi». Le dirigeant libyen s'est en effet permis d'estimer mercredi sur France 24 que la démocratie était arrivée à un stade plus avancée en Libye qu'en France. Lors de sa visite mardi à l'Assemblée nationale, il a imposé que le palais Bourbon soit partiellement interdit aux journalistes. Bousculant tous les usages diplomatiques, il s'est offert subitement une petite promenade en bateau-mouche sur la Seine mercredi. L'ensemble des ponts de la capitale ont été interdits alors successivement aux piétons et aux automobilistes, provoquant des embouteillages monstres. Bref, le «guide de la révolution libyenne» s'est fait plaisir à Paris, défiant ceux, nombreux, qui ont critiqué sa venue.
    -La cause des Droits de l'homme en Libye avancée?
    C'est la polémique de la visite. Nicolas Sarkozy a-t-il sacrifié les Droits de l'homme sur l'autel des intérêts économiques? Non, répond le chef de l'Etat qui affirme avoir évoqué les «progrès» nécessaires à accomplir par Tripoli. Mais Mouammar Kadhafi s'est permis de le contredire directement, provoquant une certaine gêne diplomatique.
    S'exprimant à l'Unesco mardi, il s'est même permis de dénoncer la condition des immigrés en Europe «aux droits violés par la police», faisant au passage une claire allusion aux émeutes survenues dans les banlieues.
    Au final, Mouammar Kadhafi est donc resté sourd à tout appel à améliorer la situation des Droits de l'homme. Une question qui, selon lui, «ne se pose pas» en Libye où il n'y a d'ailleurs «aucun prisonnier politique».
    - Sur quoi la France et la Libye se sont-elles mises d'accord?
    Incité vivement par l'Elysée à s'exprimer sur les attentats d'Alger, Mouammar Kadhafi les a condamnés publiquement mercredi. «Aujourd'hui, il ne s'agit plus d'une lutte entre colonisateurs et colonisés, c'est un phénomène aveugle, c'est un terrorisme sans raison», a-t-il détaillé sur France 24, relativisant ainsi ses propos polémiques tenus à Lisbonne où il parlait du terrorisme comme une arme légitime «pour les faibles». Ce revirement permet à l'Elysée de montrer que le Kadhafi d'aujourd'hui est devenu respectable, comme l'exécutif n'a cessé de le répéter depuis plusieurs jours.
    Autre motif de satisfaction pour Paris : le colonel Kadhafi a exprimé son «enthousiasme» pour le projet d'Union méditerranéenne lancé par son «cher ami Nicolas Sarkozy».
    A. Sulzer
    20Minutes.fr, éditions du 13/12/2007 - 14h44

  • A quand Ka Da Fi coupe tous les ponts avec Paris ?

    Kadhafi coupe tous les ponts de Paris

    lapurge | - 12.12.2007 - 16h26

    Ce qu'en pense Kadhafi? " Regardez moi ces cons de français. On leur déglingue un avion avec 170 passagers à bord, et je suis là, à leur demander de couper les ponts, et ces cons...ils le font! Pire, je les ai insultés en leur disant qu'ils ne savaient pas recevoir les immigrés le jour des droits de l'homme, et ils disent quoi? OUi, Mr kadhafi..vous avez raison, vous êtes bien! ..Ah non, mais un peuple aussi con, ça existe pas je crois..."

    recommander (15) | 

    Sarkozy n’est pas avec Laurence FERRARI, il est en train de se faire mettre par KA DA FI, dixit le 69 d’NRJ

  • KA DA FI le Sournois

     

    1e8a3d3e63144345ac6b0c5101b53189.jpg  

    «A coté de Kadhafi, les jeunes de banlieue font pale figure»

    C’est l’indignation qui a poussé la grande reporter de France 3, Memona Hintermann à prendre la parole. Lundi sur Canal+, elle a raconté avoir été victime, en 1984, d’une tentative de viol de la part de Mouammar Kadhafi. Alors qu’elle réussit à lui échapper, il la menace de «la tuer» si elle se permet d’en parler à qui que ce soit. Elle a confié à 20minutes, sa déception de le voir reçu «sous les ors de l’Elysée».

    Pourquoi parler maintenant de cet événement, survenu en 1984?

    Comme vous pouvez l’imaginer, c’est le genre de sujet sur lequel on n’a pas forcément envie de revenir. J’ai beaucoup réfléchi avant de le faire, mais franchement d’un point de vue éthique et personnel, cela fait du bien d’en parler et de s’insurger contre le fait que cet homme qui a tenté de me violer, il y a maintenant plus de vingt ans, soit soudainement devenu fréquentable. La vérité c’est que Kadhafi n’a pas changé. Simplement, le 9 avril 2003, Saddam Hussein a été démis par les Américains, et Kadhafi a réalisé qu’il était susceptible de subir le même sort.

    Lors de votre intervention sur Canal +, vous parlez de Kadhafi comme d’une racaille…
    C’est une super racaille. C’est un dirigeant qui a financé les groupes terroristes du monde entier, mis des bombes dans les avions, pris en otage cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien pendant huit ans… Et on le reçoit sous les ors de la République. A côté de lui, les jeunes de banlieues font pâle figure franchement.

    Aujourd’hui, vous êtes indignée par le fait qu’il soit reçu avec tant d’égards par Nicolas Sarkozy?
    Je suis profondément déçue. Pour moi qui suis originaire de l’île de La Réunion , le drapeau français, la Marseillaise , les symboles républicains en général, cela veut dire quelque chose. Ce sont des mythes et je n’accepte pas qu’ils soient ainsi galvaudés. Alors, bien sûr, je suis réaliste, il y a des intérêts économiques importants qui sont en jeu, mais à ce moment-là qu’on arrête de faire croire au monde entier qu’on est le pays des Droits de l’homme et qu’on dise clairement qu’on est devenu comme tout le monde.

  • Attentats à Alger !

    itou le retour | - 11.12.2007 - 13h06

    Ce que je ne comprends pas, c'est que des Algériens fassent sauter d'autres algériens. Et quand je pense que tout cela se fait au nom d'Allah, je suis étonné de voir moinss de manifestations des pays arabes que lorsqu'il y a un petit desssin humoristique dans une revue suédoise. Cherchez l'erreur.

    recommander (11) |  alerter !  

    52 morts au moins, et la télévision Algérienne n'en parle pas encore à 13H....

  • Qu'on leur donne tout ce qu'ils veulent, mais qu'ils travaillent...!!!!

    Grèves dans les transports en commun Parisien mercredi et jeudi ; tout cela pour qu’une bande de privilégiés garde des acquis sociaux aux quels le quidam moyen ne peut prétendre. Qu’on leur donne tout ce qui veulent, ils sont quoi, un millier, et qu’ils se mettent au boulot pour permettre aux usagers qui n’ont aucun avantage, d’aller travailler, sans user leur 5eme semaine et leurs congés annuels.

  • Des minis sunamis en Bretagne

    d13b22ed1f952ee86ad2f187d70f0619.jpg

    Des vagues de 15 mètres attendues sur les côtes bretonnes

    Des vagues exceptionnelles dont la hauteur pourrait atteindre 15 mètres toucheront dimanche matin les côtes bretonnes puis dimanche après-midi les côtes du Golfe de Gascogne, accompagnées de vents forts, a annoncé vendredi Météo-France.

    Une très forte tempête se forme actuellement sur l'Atlantique et se déplace vers le Nord de l'Irlande, a indiqué Météo-France dans un communiqué. Elle génère des vagues exceptionnelles qui toucheront dimanche matin les côtes bretonnes puis dimanche après-midi les côtes du Golfe de Gascogne.
    «Sur ces côtes, la hauteur des vagues pourrait atteindre 15 mètres, ce qui est extrêmement rare», a ajouté Météo-France.

    Les mauvaises conditions de mer perdureront au cours de la nuit de dimanche à lundi.

    Des vents forts sont attendus sur le nord-ouest de la France en journée de dimanche. Leur intensité devrait être comparable à celle du week-end dernier avec des rafales de l'ordre de 100 km/h à l'intérieur des terres, prévoit Météo-France.

    «Ne pas emprunter les axes situés en bordure de mer»

    Du coup, le centre régional d'informations routières Ouest (CRICR) appelle à la prudence, demandant aux automobilistes de «ne pas emprunter les axes situés en bordure de mer».

    La circulation sur les axes côtiers des départements de la façade atlantique, des côtes de Vendée jusqu'à la mer du Nord, «peut se révéler dangereuse. Nous invitons les automobilistes à faire montre de la plus grande prudence, à ne pas emprunter les axes situés en toute bordure de mer, les chemins côtiers, les corniches», souligne le CRICR dans un communiqué.

    Le centre d'informations routières préconise également pour les promeneurs et les cyclistes «la même prudence sur les ponts, pontons et quais, sur les plages ainsi que sur les chemins côtiers».

    20Minutes.fr, éditions du 08/12/2007 - 00h16

  • Pourquoi avait on parlé de Nicolas Sarkosy dans cette histoire ???

    De nouveaux détails dans l'enquête sur l'explosion du 52 boulevard Malesherbes qui a fait un mort jeudi dans un cabinet d'avocat. La caissette en bois livrée par un coursier était adressée nominativement à Me Catherine Gouet-Jenselme ainsi qu'à Me Olivier Brane, grièvement blessé dans l'explosion, a appris 20minute.fr de source judiciaire.

    C'est dans cette caissette que le paquet qui contenait l'engin piégé, composé de deux charges explosives, était placé. Ce paquet piégé était adressé uniquement à Me Olivier Brane et accompagné d'un mot, retrouvé par les enquêteurs dans les décombres de l'explosion. Le parquet, contacté par 20minutes.fr, n'a pas souhaité en révéler le contenu.

    Le colis était accompagné de deux autres paquets -non piégés- apportés par le même coursier. L'un, adressé à Me Catherine Gouet-Jenselme, contenait des chocolats et un autre, adressé aux deux avocats, contenait des bouteilles de champagne. Chocolats et champagne ont été retrouvés par les enquêteurs car ils étaient dans la caissette, posée par terre, au moment de l'explosion. Ils n'ont pas été, semble-t-il, touchés alors que le paquet piégé a sauté à hauteur du comptoir d'accueil du cabinet.

    Le coursier, «une femme de petite taille», était toujours recherché vendredi soir.

    Vendredi dans la soirée, on apprenait que la garde à vue de l'homme arrêté
    jeudi soir, contre lequel Me Catherine Gouet-Jenselme avait porté plainte pour harcèlement en 2005, devait être prolongée de 24 heures. Le fait que le paquet piégé était adressé uniquement à Me Olivier Brane semble donc obscurcir davantage le mystère de cette explosion.

     

    Patrick Kovarik AFP ¦ Explosion d'un colis piégé dans un cabinet d'avocat le 6 décembre 2007 à Paris

     


    A.S

     

    20Minutes.fr, éditions du 07/12/2007 - 20h37

     

  • On s'en prend à l'image de Sarko

    14H 00

    Ll'explosion d'un colis piégé a  blessé six personnes, dont deux gravement, jeudi à la hauteur du 52 boulevard Malesherbes à Paris (VIIIe). Cette adresse abrite la Fondation pour la mémoire de la Shoah et le cabinet Arnaud Claude et associés, cofondé par Nicolas Sarkozy. Toutefois, aucun lien n'a à ce stade été officiellement établi avec l'explosion.

    Selon une source proche de l'enquête un avocat de l'immeuble, qui abrite plusieurs cabinets d'avocats, et sa secrétaire on été grièvement blessés.

    Un autre colis serait encore en circulation, selon la préfecture de police, jointe par 20minutes.fr.

    Le périmètre est bouclé. Le préfet de police Michel Gaudin est sur les lieux, a précisé la préfecture de police, ainsi que le directeur de la police judiciaire. La Brigade criminelle de la police judiciaire est saisie de l'enquête.
    >> L'actu se fait avec vous. Vous êtes sur place? Envoyez-nous vos photos et vos témoignages à multimedia @ 20minutes.fr...

    20minutes.fr (Avec AFP)

    15H32  

    Un colis piégé fait un mort et cinq blessés à Paris

    L'explosion d'un colis piégé a fait un mort et cinq blessés, dont un grave, jeudi à la hauteur du 52 boulevard Malesherbes à Paris (VIIIe). Cette adresse abrite le cabinet Arnaud Claude et associés, cofondé par Nicolas Sarkozy. Toutefois, aucun lien n'a à ce stade été officiellement établi avec l'explosion.
    5550af5c8f17e668d209f10474bcfad1.jpg

    Selon le futur bâtonnier de Paris, c'est l'assistante de l'avocat Olivier Brane qui est décédée en ouvrant le colis piégé. L'avocat, lui, serait blessé et a été transporté à la Pitié Salpêtrière. Ce cabinet - celui de Catherine Gouet-Jenselme - se trouve au 4e étage juste en face la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Des journalistes sur place avaient indiqué qu'un avocat du cabinet visé serait impliqué dans l'affaire Colonna.

    Un deuxième colis piégé, qui n'a pas été ouvert, a également été adressé au cabinet d'avocat Gouet-Jenselme, selon les proches de l'avocate et une source policière.

    Le périmètre est totalement bouclé et des dizaines de voitures de police, ainsi des camions de pompiers, des militaires et des gendarmes sont sur place selon notre envoyé spécial. Le prefet de police Michel Gaudin est sur les lieux, a précisé la préfecture de police, ainsi que le directeur de la police judiciaire. La Brigade criminelle de la police judiciaire est saisie de l'enquête.
    A. Sulzer (sur place) et 20minutes.fr
    Le 07/12/2007

     07/12/2007

    Il y a eu 1 mort et 1 bléssé grâve et personne ne sait pourquoi...




     

     

  • Bonjour du pays ou la vie d'un femme ne vaut rien

     

    3cfea8e70a33e924a4d941751767488b.jpg

    Une Irakienne fait ses courses à Bassora, en Irak, le 2 décembre 2007. En cinq mois, plus de 40 femmes ont été tuées et leur corps jetés dans la rue dans cette ville au sud de Bagdad, pour des comportements soi-disant non islamiques.

    Crédits : REUTERS

    Quant ils auront tué toutes leurs femmes, la race des « islamistes radicaux » disparaîtra et cela ne sera pas un mal, à chaque excès, il y a retour du bâton.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu