Avertir le modérateur

  • Carla goinfre ou enceinte ?

    90961f7af571c5f1af81767c00c017a7.jpg822a972e01eae827b96e90877612b687.jpg

    Premier voyage officiel de couple Sarkozy-Bruni, premières photos, pleins de poutous en pleine réunion officielle.

    La nouvelle classe Française se dessine.

    LePrestige Français Resplendi, en plus la 1er Dame Française, elle a bien mangé beaucoup, elle a le ventre très rond pour une ancienne mannequin. Je n’écrirais pas sur cette page ce que va entraîner comme commentaires l’analyse de cette photo.

  • SARKOZY un nom HONGROIS

    Dans le dernier Charlie hebdo, l'article 'Sarkozy fait se marrer les
    Hongrois' nous apprend de bien belles choses sur notre petit
    grand-homme-que-le- monde-entier-nous-envie.

    Lancés dans une grande enquête d'investigation, les journalistes de ce
    prestigieux hebdo sont allés voir les ressortissants hongrois vivant
    dans notre beau pays afin de trouver la réponse à cette épineuse
    question : que signifie 'Sarkozy', notre héros étant, comme chacun sait,
    d'origine magyare.

    On apprend d'abord que son
    nom se prononce 'char-köz-y' en hongrois et
    signifie littéralement 'un lieu entouré de boue'. Il proviendrait de la
    ville hongroise de Sarköze, bâtie effectivement sur des marécages, le
    'y' final indiquant une origine noble (son nom complet est en fait
    Sarkozy (de) Nagy-Bocsa).
     
    Mais ce qui fait le plus marrer les Hongrois interrogés, c'est
    la
    prononciation de son nom à la française : 'Sar-koz-y'. En effet, le
    phonème 'Sar' signifie 'merde' en hongrois (qui s'écrit en fait 'szar').
    Et l'on
    apprend que 'Sarkozy', prononcé à la française, signifie
    littéralement
    'dans la merde' en hongrois...Véridique !


    Depuis le 6 mai 2007 nous sommes donc, chers citoyens de France « Szarközy » jusqu’au cou….

     

  • Il est Inquiétant

    Le culte du moi exercé par Nicolas Sarkozy est inquiétant»

    7aaeefed2da8319aa3345153f13031be.jpg

     Lluis Bassets, directeur adjoint de la rédaction du quotidien espagnol «El Pais» , revient sur la polémique suscitée par la censure exercée par Metrobus (régie publicitaire de la RATP ) sur la couverture de «Courrier International» et révélée par Rue89. Le titre: «Vu de Madrid: Sarkozy ce grand malade» (pourtant déjà édulcoré) a dû être dissimulé dans les Relay, boutiques appartenant à Lagardère.

    Quelle a été votre réaction quand vous avez appris les suites de la publication de votre article dans «Courrier International»?


    J'ai d'abord été très flatté d'apprendre que l'article que j'ai rédigé avait été repris par «Courrier» Puis, j'ai été alerté par mes proches sur la censure dont la couverture a été l'objet et cela m'a laissé plutôt perplexe. A vrai dire, ce ne sont pas tellement mes écrits qui ont été censurés mais plutôt le titre choisi par «Courrier International» (le titre original dans «El Pais» est «Sarkozy, c'est fini», ndlr).
     
    Quelle est la vision de la presse espagnole sur le gouvernement français?

    Dans mon article, j'ai tenté de décrire l'état d'esprit des Français, ou en tout cas, l'idée que l'on peut s'en faire depuis l'Espagne. Ils croyaient que Nicolas Sarkozy allait résoudre leurs problèmes, faire des miracles même… Mais en fait, il s'est révélé être lui-même un problème car il souffre d'un ego hypertrophié. Je n'ai pas l'impression que la presse étrangère s'acharne sur le chef de l'Etat français; elle est simplement en corrélation avec l'humeur des Français et tente d'analyser la chute du président Sarkozy dans les
    sondages Bien sûr, les analyses sont plus ou moins sévères mais c'est son comportement et son omniprésence qui suscitent un tel intérêt.

    633d397452768447cc2f5eaacb60ead6.jpg

    Que pensez-vous de la dernière polémique soulevée par la vidéo de Nicolas Sarkozy dans laquelle il insulte un badaud?

    Je pense qu'il serait de bon ton que Nicolas Sarkozy se calme, et je ne dois pas être le seul. C'est un fait, il a une manière de s'adresser à ses collaborateurs, et maintenant aux Français, qui n'a rien de normal. Il a un problème, c'est évident. Bien sûr, il n'est pas le seul à mal gérer la distinction entre la vie privée, et la vie politique. Mais, le culte du moi exercé par Nicolas Sarkozy, c'est inédit et inquiétant.

    (Il n'aime vraiment rien au salon de l'agriculture)

    Recueilli par Nadia Daam 20Minutes.fr, éditions du 26/02/2008 - 18h28

  • La potiche s'ennuie

    e79d5098516af98f5a73d495db64b2c8.jpg
    23/02/2008
    Le président français Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni-Sarkozy reçoivent la famille Bétancourt à l'Elysée, le 23 février 2008.

     

    Source : REUTERS

     

     

  • Le président Français en grande forme

     

    http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoaftL1D.html

     

    Cet écart de langage du Président va-t-il encore susciter la polémique? Nul doute en tout cas que cette vidéo réalisée au salon de l’Agriculture par LeParisien.fr va faire le buzz sur Internet.

    On y voit le Président prendre un bain de foule. Jusque-là, rien d’étonnant. Mais, alors qu’il veut serrer la main à un badaud, celui-ci refuse. La réponse présidentielle fuse: «Casse-toi, alors. Casse-toi, alors pauvre con!»

    >>> Pour voir la vidéo, cliquez ici...

    4516ad07b4e355516bee24825cfa1c9c.jpg

    Eric Feferberg AFP ¦ Le président Nicolas Sarkozy au salon de l'agriculture, le 23 février 2008 à Paris
    C. Ch.

    20Minutes.fr, éditions du 23/02/2008 - 20h50

     
  • Mes poules


  • 2 esclaves des hommes du XXI siècle

    2d9d9c5aa48fdef5e2ad0e112267c535.jpg

    Durant le défilé Sportmax automne hiver 2008/2009 à Milan, Italie,
    le 19 février 2008.

    978685056b0a8c5b55051c54829f9858.jpg
    Une femme afghane transporte un sac sur sa tête dans Kaboul,
    le 19 février 2008.
  • Le Président Bling-Bling dévisse

    Nicolas Sarkozy poursuit son dévissage. Selon un sondage BVA-Orange-«L'Express» à paraître jeudi, le chef d’Etat est crédité de 36% de bonnes opinions, soit deux points de moins que Jacques Chirac après les grèves de 1995 (38% d’opinions favorables en février 1996, contre 64% au moment de son élection en mai 1995).

    58% de mauvaises opinions

    Parallèlement à cette chute de neuf point en un mois (le président de la République était à 45% d'opinions favorables en janvier), Nicolas Sarkozy voit son taux de mauvaises opinions bondir de dix points, à 58%.

    Un résultat qui inquiète nombre d'élus de la majorité à moins de trois semaines des municipales, d'autant que selon BVA, Nicolas Sarkozy perd 10 points chez les sympathisants UMP (à 81%), 17 points chez ceux «de droite» (à 63%), ceux du FN étant désormais majoritairement mécontents.

    «Nicolas Sarkozy atteint un niveau d'impopularité rare pour un président de la République», commente le directeur de BVA, Jérôme Sainte-Marie. Il y voit «pour l'essentiel» le résultat du «choc entre d'une part des résultats décevants sur l'enjeu majeur des élections précédentes (pouvoir d'achat) et d'autre part une attitude présidentielle interprétée par l'opinion comme un revirement (ou simplement un désintérêt)».

    37% souhaitent le renforcement de la gauche

    Interrogés sur le camp politique dont ils souhaitent le renforcement à l'issue des municipales, les Français répondent, selon BVA, à 37% l'opposition de gauche, 28% la majorité présidentielle, 11% l'opposition centriste. Cependant, 24% ne se prononcent pas.
    Pierre Andrieu AFP ¦ Le péesident Nicolas Sarkozy à Périgueux le 15 février 2008

    C. F. avec agence

    20Minutes.fr, éditions du 20/02/2008 - 08h34

  • Désaveu de poids de Simone Veil

    Un désaveu de poids. Simone Veil, présidente d'honneur de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, s'est prononcé farouchement contre la proposition de Nicolas Sarkozy concernant l'enseignement du génocide juif au CM2. «A la seconde, mon sang s’est glacé», a-t-elle expliqué à «L'Express».

    «C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste. On ne peut pas infliger cela à des petits de dix ans! On ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter. Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés, après la guerre, à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et, aujourd’hui encore, nous essayons d’épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs, beaucoup d’enseignants parlent -très bien- de ces sujets à l’école», estime-t-elle.

    Aux yeux de l'ancienne ministre, la suggestion du Président de la République risque d’attiser les antagonismes religieux. «Comment réagira une famille très catholique ou musulmane quand on demandera à leur fils ou à leur fille d’incarner le souvenir d’un petit juif?» s’interroge-t-elle.

    Par ailleurs, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) dit accueillir «de manière réservée» la proposition de Nicolas Sarkozy et «craint que cette initiative ne soit contre-productive». «Ce n'est pas en s'identifiant à la victime qu'on fera reculer le racisme et l'antisémitisme d'aujourd'hui et de demain. On ne peut pas prescrire la mémoire pour prévenir l'oubli», estime Raphaël Haddad, président de l'UEJF.
    5d59660be12523e4c693ae9e642f51aa.jpg


    20Minutes.fr, éditions du 15/02/2008 - 16h38

  • Hier c'était le St Valentin, cela n'a apparemment pas inspiré notre Président.

    D'où vient l'idée de Nicolas Sarkozy sur l'enseignement de la Shoah aux CM2?

    «Qui a eu cette idée de fou?» Le propos de cette spécialiste reconnue de l'enseignement de la Shoah en dit long sur la façon dont le corps enseignant reçoit l'idée de Nicolas Sarkozy de confier la mémoire d'un enfant victime de la Shoah à chaque élève de CM2.

    ????? Mais hier c'était la St Valentin ????? Ils ne sont mariés que depuis 12 jours les SARKOZY. C'est tout de même une drôle d'idée de ne penser qu'à la Shoah au lendemain de ses noces....

  • La famille royale d'Arabie saoudite fait la loi à la SNCF Française !!!!!

    C'est un mauvais trip dans un TGV que Le Canard enchaîné raconte dans son édition de cette semaine. Selon l'hebdomadaire, une quarantaine de vacanciers qui avaient pris place dans deux wagons de première classe d'un TGV au départ de Bourg-Saint-Maurice (Savoie) à destination de Paris ont dû être débarqués et ont changé de rames à la station suivante pour placer des membres de la famille royale d'Arabie saoudite et de leur suite, soit quatre-vingts personnes.

    Devant la colère des voyageurs d'être ainsi déplacés, l'agent SNCF aurait expliqué, selon Le Canard enchaîné, que s'ils ne descendaient pas, c'est la police qui viendrait les faire sortir. En gare de Moutiers, les vacanciers, dont deux femmes enceintes, ont été débarqués avec leurs bagages et ont dû remonter le quai pour s'installer en queue de train. Arrivé à Chambéry, alors qu'aucun arrêt n'était prévu, la famille royale a pu embarquer dans les wagons ainsi libérés. Toujours d'après le journal, la direction de la SNCF a précisé qu'il avait été « possible de déplacer les passagers et d'accéder à la demande de la famille royale ».

    - ©2008 20 minutes


    20 Minutes, éditions du 14/02/2008 - 07h14

     

  • Un vieux mannequin sur le retour, transformé en première dame de France, ce n’est pas gagné … !

     Et on a la chance ineffable qu’elle ne soit pas blonde….

    L'interview exclusive accordée par Carla Bruni à «L'Express» avait sans doute pour but d'apaiser les esprits. Raté. A une question posée par Christophe Barbier, évoquant la plainte du président contre le Nouvel Obs, la première dame a eu cette sortie malheureuse: «Si ce genre de site avait existé pendant la guerre, qu'en aurait-il été des dénonciations de juifs?»
    Réaction immédiate de Michel Labro, directeur de la rédaction du Nouvel Obs qui juge cette comparaison «parfaitement hallucinante, assez incroyable et pathétique», «parfaitement imbécile» même.
    Réactive, Carla Bruni adresse un erratum, intitulé «mise au point» publiée sur le site Internet de l’Express: «J'ai comparé, à tort, les méthodes employées dans les sites Internet avec celles employées par la presse collaborationniste. Si j'ai pu blesser quelqu'un, j'en suis extrêmement désolée. J'ai juste voulu dire tout le mal que je pense de ces attaques ad hominem, qui dégradent l'information. Et le danger potentiel qu'elles représentent».
    Contacté par 20minutes.fr, le directeur de la rédaction du Nouvel Obs, Guillaume Malaurie, confie avoir pris note du «retour en arrière» de Carla Bruni même si les propos qu’elle a tenus dans l’interview restent «intolérables». Un communiqué devrait être publié d’ici peu, et une partie de l’hebdomadaire, ainsi que du site Internet, devraient revenir sur l’affaire.

  • Les gros patrons se goinfrent… !


    Exclusif : augmentation de 40% pour trois dirigeants sur quatre en France en 2007

    Par La Tribune
    lun 11 fév, 19h26
    Les patrons des plus importants groupes du CAC 40 ont reçu chacun en valeur médiane 6,175 millions d'euros de rémunération totale en 2007, selon une étude HayGroup révélée en exclusivité par latribune.fr et La Tribune.
    Le chiffre fait rêver en ces temps de débats sur le pouvoir d'achat : 40% d'augmentation médiane entre 2006 et 2007. C'est la belle envolée des rémunérations qu'ont obtenu 77% des PDG français. Pas mal !
    Ces chiffres explosifs, les premiers analysant les salaires 2007 des patrons français, secoueront sûrement les assemblées générales de printemps. Ils figurent dans l'étude de référence sur les rémunérations des comités exécutifs, réalisée par HayGroup, spécialiste mondial des rétributions, que publie en exclusivité latribune.fr et que vous pourrez retrouver en détail dans La Tribune dans son édition de demain (datée de mardi).
    Cette augmentation considérable propulse les rémunérations des patrons français à des niveaux jamais atteints. Les PDG des plus importants groupes du CAC 40 ont reçu en 2007 chacun 6,175 millions d'euros de rémunération totale (salaire de base + bonus + stock options et actions gratuites valorisés) en valeur médiane. Les patrons des groupes réalisant un chiffre d'affaire moyen de 20 milliards d'euros et employant 100.000 salariés gagnent chacun 4,518 millions d'euros.
    Leurs homologues des entreprises réalisant en moyenne 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires et employant 50.000 salariés, ont été rémunérés 2,679 millions d'euros en 2007. Enfin, les patrons des plus petites entreprises du SBF 120 ont gagné 882.000 euros.
    Comment ont été calculé ces chiffres ?
    Ces chiffres ont été obtenus en décortiquant les comptes de 135 groupes, dont tous ceux du CAC 40 et du SBF 120, plus quelques quinze entreprises emblématiques (ASF, Colas, Latécoère, Sanef, Airbus, DCNS ....). Ensuite, les mathématiciens qui pilotent les études HayGroup, ont calculé la médiane, la ligne de partage entre les 50% des titulaires les mieux payés et les 50% les moins payés. Ce mode de calcul plus précis est préféré à la simple moyenne qui laisse la part trop belle aux extrêmes. De plus, HayGroup ne prend en compte que l'évolution des salaires des PDG présents en 2006 et en 2007 pour éviter que le départ d'un patron très bien payé fasse plonger l'indice.
    Comment en est-on arrivé là malgré les lois de modération votées en 2005 et 2007, malgré les normes comptables de transparence, malgré les revendications des associations d'actionnaires ?
    Vous pourrez lire les explications, avec les chiffres sur les augmentations des bonus et des stocks options dans le quotidien La Tribune de demain (édition de mardi). Et aussi comment les patrons français sont devenus les mieux payé en Europe, le passage au crible des parachutes dorés, ces primes de départ qui déclenchent régulièrement la polémique et l'analyse de Denis Lesigne, responsable des stratégies de rémunérations chez HayGroup.

  • La photo du Mariage

    b644005c0e9855050d75ca010eb286e0.jpg

  • La vidéo interdite


  • Le SMS qui tue

     

    5dbf0b6d3c582a74918ee3b02cf96886.jpg

    Le rédacteur en chef du «Nouvel Observateur» Airy Routier, auteur d'un article faisant état d'un SMS que le chef de l'Etat aurait adressé à son ex-épouse Cécilia, a affirmé samedi qu'il «confirmait» son information, objet d'une plainte de Nicolas Sarkozy.

    «J'ai mes sources. Je confirme» l'information parue mercredi sur le site nouvelobs.com, a indiqué Airy Routier, interrogé sur la chaîne Canal+. «Je n'ai pas fait de faux ni usage de faux et il faut me prouver que j'ai fait un faux et un usage de faux», a-t-il ajouté.

    Nicolas Sarkozy a déposé jeudi une plainte pour «faux, usage de faux et recel» à l'encontre du nouvelobs.com, après que le site eut affirmé que le chef de l'Etat aurait envoyé à son ex-épouse, huit jours avant son mariage samedi dernier avec Carla Bruni, un SMS indiquant: «Si tu reviens, j'annule tout».

    Cette information «pour moi, c'est du béton. Et d'ailleurs, je sais que Sarkozy n'a pas cessé d'envoyer des messages, des SMS à Cécilia, son ancienne épouse», a ajouté le journaliste, précisant: «je ne dirai rien qui puisse découvrir ma source ou mes sources.»

    L'article pouvait toujours être consulté samedi sur le site du «Nouvel Observateur». La Société des rédacteurs du «Nouvel Observateur» doit se réunir lundi en assemblée générale, a-t-on indiqué samedi à la rédaction de l'hebdomadaire.

    «La justice est saisie, l'enquête a été confiée à deux services de police spécialisés», a réagi l'avocat de Nicolas Sarkozy, Me Thierry Herzog, interrogé par l'AFP. «M. Routier devra fournir des explications, ce qui est en cause, ce n'est pas sa source, ou la protection de cette source, ce qui importe, c'est de déterminer si le texte est un vrai ou un faux, c'est-à-dire une altération frauduleuse de la vérité.»

    Toujours sur Canal+, Airy Routier, qui estime «ne pas avoir franchi la ligne jaune» entre vie publique et vie privée, a ajouté que la «nouvelle vie du président de la République, qui mélange sa vie publique et sa vie privée, brouille les cartes». C'est une «information privée qui a un sens sur la vie publique et sur la vie du président», a affirmé le journaliste et «sa vie privée est moins protégeable que celle d'un quidam parce qu'il a le doigt sur le feu nucléaire».

    «Je pense que je suis aujourd'hui instrumentalisé dans une stratégie beaucoup plus globale qui concerne tous les journalistes en ce moment, de reprise en main et de rapport de force avec la profession», a-t-il conclu.

    © 2008 AFP


    20Minutes.fr avec AFP, éditions du 07/02/2008 - 19h17

  • Messieurs, entre une femme qui résiste et une qui se laisse marier en 4 mois, vous choissez laquelle ?

    Le denier SMS de Sarkozy

     

     

    C’est une bombe. «Si tu reviens, j’annule tout». C’est ce qu’aurait écrit Nicolas Sarkozy à Cécilia, huit jours avant son mariage avec Carla Bruni, d’après leNouvelobs.fr. Cécilia Sarkoy n’aurait pas répondu. L’auteur de l’article va jusqu’à affirmer que «la véritable obsession de Nicolas Sarkozy a été et reste Cécilia Sarkozy, dont le mariage avec Richard Attias est attendu le mois prochain.»

  • Le syndrome de la femme mariée

    cf114aea13492b455baeb9aa77f9524c.jpg

    A peine mariée et déjà moche !

  • Voyage de noces à Versailles

    a6b6d910e075fec9bc68b65317349c11.jpg

     

    Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni se prélassent à la terrasse d'un café dans les jardins du palais de Versailles, le 3 février 2008.

    Crédit : A. GYORI / REUTERS

  • La mannequin épouse le président

    f26f7670338139541e71b18c7c69f1d0.jpg

    Le 2 février, la nouvelle tombe: Nicolas Sarkozy et Carla Bruni se sont mariés à l'Elysée, qui se contente d'un «no comment». Ceux qui l'ont appris par la presse n'ont plus qu'à faire livrer des fleurs dans l'arpès-midi...

     

  • Petit personnel en GREVE !!!!

    Attention si vous comptiez faire vos courses à Carrefour, Auchan, Picard, Casino ou encore Lidl ce vendredi. Une grève historique est attendue dans la grande distribution, à l’appel de trois syndicats CGT, FO et CFDT (majoritaires), qui s’allient pour la première fois. Mot d’ordre: défendre les salaires et se mobiliser contre les temps partiels imposés et le travail dominical.

    Relever le paiement des pauses

    Les propositions faites jeudi par le patronat de la grande distribution n'ont pas satisfait les syndicats de la branche. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD, patronat) a proposé de relever le paiement des pauses à 5% de la rémunération et de l'ajouter au salaire mensuel, ce que réclamaient les syndicats en tant que «remise aux normes».

    «Mais s'il y a une augmentation du smic dans les mois à venir, cela ne tiendra pas la route», souligne la CGT. Le salaire mensuel brut (hors pause) pour le premier niveau de la grille salariale s'élève à 1.280 euros, soit le smic.

    En outre, la FCD a proposé «le lancement d'une négociation sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)» en mars prochain, comme le demandaient les syndicats qui veulent discuter notamment de l'impact des nouvelles technologies (caisses automatiques, puces sur les produits...) sur l'emploi. Cependant, selon FO, c'est une simple «commission» sur une GPEC que concède le patronat.

    Réunion sur les temps partiels en avril

    Sur les temps partiels, la FCD a accepté la réunion d'un groupe de travail paritaire en avril. La CGT estime que «du fait que ces bas salaires sont liés à des exonérations de charges, le patronat n'a aucun intérêt à des évolutions». Seul point positif relevé par les syndicats : la proposition d'une négociation sur l'égalité hommes-femmes à partir d'avril.

    >> A lire, l'hyper pénibilité de la grande distribution C. F. avec agence

    20Minutes.fr, éditions du 01/02/2008 - 08h54

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu