Avertir le modérateur

  • Vive la PUP

    1136123702.jpg

    Un jeune garçon de six ans sans-abri dort sur un banc de Dhaka, Bangladesh, le 24 juillet 2008.

    Crédit : F. GODHULY / AFP

  • Quand les graphistes jouent au péres de famille.....

    1848176656.jpg

    Peugeot ¦ La publicité de Peugeot, retirée le 16 juillet


    Le constructeur automobile français Peugeot a été obligé d'interrompre sa campagne de publicité sur la nouvelle Peugeot 207 SW au lendemain du première décès d'un enfant oublié dans une voiture le 15 juillet. L'information, révélée par Le Post.fr ce vendredi, a été confirmée à 20minutes.fr par le constructeur.

    Sur l'affiche destinée à être publiée dans la presse - «la campagne audiovisuelle était déjà terminée», a indiqué Peugeot - on pouvait lire: «7h42: vos enfants sont à l'arrière pour aller à l'école, 15h37: vos enfants sont toujours à l'arrière».

  • Et Dieu créa le Vélib, pour nos sauver du manque du pétrole

    La consommation de carburants en France a subi une «chute énorme» de 10% au mois de juin sur un an à cause de la flambée des prix du pétrole, a affirmé ce jeudi à l'AFP Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

    «Les chiffres provisoires du mois de juin montrent une chute énorme de la consommation de carburants en France, de 10% par rapport à juin 2007», qui touche aussi bien l'essence que le gazole, a indiqué Jean-Louis Schilansky, président de l'Ufip, ajoutant qu'il est «incontestable qu'à ce niveau-là, il y a un effet prix».

    - 1,48% sur six mois

    Jusqu'au mois de mai compris, la tendance était en effet à la stabilité de la consommation de carburants en France.

    Sur six mois, une période jugée plus parlante par l'Ufip, le recul se porte à 1,48% et est jugé «significatif» par Jean-Louis Schilansky. «Ça fait très longtemps qu'on n'a pas eu une baisse de cet ordre», a-t-il affirmé.
    Eric Cabanis AFP/Archives ¦ Pompe à essence dans une station service de Toulouse

    Avec agence
    20Minutes.fr, éditions du 24/07/2008 - 11h09

  • Travailler 282 jours au lieu de 215, mais les 35 heures ne sont pas mortes...Si les cadres sont assez cons pour se laisser faire, tant pis pour eux...

    1252847269.jpgLe Parlement devrait adopter ce mercredi le projet de loi «portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail». Derrière ce nom très officiel, une modification des règles de la représentativité syndicale et surtout une réforme en profondeur de la loi sur les 35h. 20minutes.fr fait le point sur les principaux points de cette loi.

    Quand le texte sera-t-il adopté et mis en oeuvre?

    Le Sénat a adopté mardi le texte en première lecture. Une commission mixte paritaire (sept députés, sept sénateurs) se réunit ce mercredi pour discuter des derniers points sensibles. Elle présentera ses conclusions devant le Parlement à 21h30. Les deux chambres devraient adopter définitivement le texte dans la foulée. La loi doit entrer en vigueur dès la fin août.

    Est-ce la fin des 35h?

    La loi portée par Martine Aubry en 1998, qui fixait la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures, n’est pas morte. Le gouvernement Fillon n’a en effet cessé de répéter qu’il souhaitait que «la durée légale du travail reste de 35 heures». Mais il sera désormais possible de négocier des accords sur le temps de travail entreprise par entreprise, et donc de dépasser cette durée. Les salariés pourront également travailler au maximum 48 heures par semaine (contre 44 actuellement). Les heures supplémentaires au-delà des 35 heures seront rémunérées 25% en plus.

    Qui sont les principaux perdants de la réforme?

    Les cadres. La CFE-CGC a dénoncé «un retour au siècle dernier». Elle appelle également à manifester (tout comme la CGT) ce mercredi pour protester contre les «graves atteintes à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle». Selon un récent sondage, 79% des cadres se disent attachés à leurs RTT et sont peu enclins à y renoncer, même contre des hausses de salaire. Pourtant, la nouvelle loi menace ce dispositif.

    Comment sera fixé le temps de travail des cadres?

    Aujourd’hui, les cadres travaillent en moyenne 215 jours par an (pour un maximum légal fixé à 218 jours). Ils bénéficient au minimum de 12 jours de RTT, cinq semaines de congés payés, et huit jours fériés chômés, en plus des samedis et dimanches.
    Avec la nouvelle loi, les entreprises pourront leur proposer de travailler 235 jours par an, voire jusqu’à 282 (le plafond maximum fixé par la législation européenne). Cela signifie que les cadres devraient renoncer à leurs RTT ainsi qu’aux jours fériés, sauf le 1er mai.

    Comment se dérouleront les négociations au sein des entreprises?

    Selon les nouveaux critères sur la représentativité syndicale, un accord d’entreprise devra recueillir les signatures d’un ou plusieurs syndicats représentant en tout au moins 30% des salariés. De plus, il sera nécessaire que les syndicats représentant 50% ou plus des salariés ne s’opposent pas à l’accord. Le but est d’éviter tout accord abusif sur le temps de travail. Mais les syndicats craignent que certaines entreprises usent de «chantage à l’emploi» pour imposer leurs vues.

    Quelles sont les nouvelles règles de la représentativité syndicale?

    Elle sera fixée en fonction des élections professionnelles. Pour être représentatif, un syndicat devra avoir obtenu au moins 10% des voix dans les entreprises, le seuil étant fixé à 8% dans les branches et au niveau professionnel. Une nouvelle règle qui frappe de plein fouet les «petites» organisations (CFTC, CFE-CGC…).

    Sy M.
    20Minutes.fr, éditions du 23/07/2008 - 12h43

  • Un vrai dandy ce pape....

    608193700.jpg

    19/07/2008

     Les chaussures du pape, lors des JMJ de Sydney, le 19 juillet 2008

    Crédit : reuters

  • Dieudonné, c'est du lourd !!!!

  • Quand le pape fait peur

    1191700386.jpg

    17/07/2008

    Le pape Benoît XVI enfile la casquette des policiers australiens à Sydney, le 16 juillet 2008.

    Crédit : REUTERS

     

     

    La visite du pape est une aubaine pour un bordel australien

    Un bordel de Sydney qui proposait des réductions pendant la visite du Pape Benoît XVI, a vu son activité doubler depuis l’arrivée du souverain pontife, selon «The Australian». La gérante du bordel a déclaré ne pas viser les pèlerins mais proposer une réduction de 10% pour toute personne associée aux Journées mondiales de la jeunesse, notamment les milliers de journalistes venus couvrir l’événement. «On a engagé cinq filles en plus et elles sont toutes occupées», a ajouté la gérante.

     

  • Bien fait, il peut sentir ce que cela fait lorsqu'on vous enfonce des choses dans le corps !

    459003615.jpgLe matador français Sebastian Castella, blessé par un taureau lors des corridas de San Firmin, Pampelune, Espagne, le 9 juillet 2008.

    Crédit : V. WEST / REUTERS

  • Week end du 14 juillet : 600 voitures partent en fumée....

    Près de 600 voitures incendiées en France
    le week-end du 14 juillet

    Deux-cent quatre-vingt quinze véhicules ont été incendiés et 98 personnes ont été interpellées en France dans la nuit du 14 au 15 juillet a indiqué ce mardi matin à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

    Dans la nuit du 13 au 14 juillet, ce sont 297 véhicules qui ont été incendiés et 121 personnes qui ont été interpellées, selon un bilan communiqué lundi par le ministère de l'Intérieur. Soit un total de 592 voitures incendiées et 219 personnes interpellées pendant le week-end.

    Entre dimanche et lundi, la majorité des véhicules incendés l'a été en Ile-de-France avec 211 véhicules détruits par les flammes. Idem pour les personnes interpellées (102 en Ile-de-France)

    Un gymnase détruit par les flammes

    Dans les Hauts-de-Seine, à Asnières-sur-Seine, un commissaire de police a été blessé par le ricochet d'un tir d'un engin pyrotechnique. Son état de santé n'a pas été précisé.

    Enfin à Gonesse (Val-d'Oise), un gymnase de 8.000 m2 a été à moitié détruit par un incendie «d'apparence criminelle», avait indiqué dans la nuit une source policière.

  • Pourquoi vouloir la Nationalité Française mais pas la vie qui va avec ?

    Le premier secrétaire du PS, François Hollande, s'est félicité dimanche sur Radio J d'«une bonne application de la loi» après que la nationalité française a été refusée à une Marocaine qui portait la burqa.

    «Il n'est pas besoin de légiférer» sur ce sujet, a également jugé le numéro un socialiste. «Evitons de légiférer chaque fois sur ces questions-là», a-t-il dit, faisant valoir que pour les cas de naturalisation, «on doit prendre en compte ce qu'est l'assimilation ou le défaut d'assimilation», comme la loi le prévoit déjà.

    Le Conseil d'Etat a confirmé fin juin le refus de nationalité française à une Marocaine qui portait la burqa, en raison de sa «pratique radicale de la religion incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française».
    Avec agence

    20Minutes.fr, éditions du 13/07/2008 - 14h35

  • La liste symbolique

    297408542.jpgLes prisonniers politiques dont il demanderait la libération à Pékin. Comment cela s’est-il passé?
    Après intervention de Nicolas Sarkozy, je suis allé voir Bernard Kouchner. Sarkozy s’en est mêlé, et il a dit qu’il était prêt à intervenir sur les prisonniers et que je pouvais lui remettre une liste. Cette liste, nous l’avons et ça fait longtemps qu’on travaille dessus. On se reverra, avec le président Sarkozy ou Bernard Kouchner, avant son départ pour Pékin et après son retour.

    Ce serait une liste de combien de noms?
    Ce sera une liste symbolique, de 5, 6 ou 7 noms. Il n’y en aura pas 150, de toute façon, Nicolas Sarkozy ne videra pas les prisons chinoises. Il y aura au moins Hu Jia et sa femme.

    C’est bien qu’il le fasse. Mais vous savez, c’est très compliqué de parler de Droits de l’homme aux Chinois. J’ai vu récemment le numéro 3 du département des affaires étrangères du PC Chinois. Je lui ai parlé de Hu Jia et, en me regardant droit dans les yeux, il m’a répondu qu’il n’avait jamais entendu parlé de lui. Il n’en avait rien à cirer.

  • Sarko n'aime pas qu'on lui donne des ordres...

    638134047.jpg

    REUTERS/Vincent Kessler ¦ Discours de Nicolas Sarkozy au Parlement européen le 10 juillet 2008.

    «Ce n'est pas à la Chine de dicter mon agenda ni mes rendez-vous», a lâché Nicolas Sarkozy après son discours devant le Parlement européen ce jeudi matin. Le président français réagissait aux propos de l'ambassadeur de Chine à Paris, qui avait mis en garde mardi contre les «conséquences graves» d'une rencontre entre le Dalaï Lama et Nicolas Sarkozy.

    Le président français n'a toutefois pas précisé s'il allait effectivement voir le leader spirituel tibétain lors de sa visite en France en août.

  • Sarko c'est : 12 millions pour les campagnes de publicité

    1382315449.jpg

    Le budget de la communication du gouvernement était de 5,7 millions d'euros en 2008. Il sera de 22,4 millions en 2009, si les demandes de Thierry Saussez, actuel patron de la communication gouvernementale, sont satisfaites, révèle mercredi «Le Canard Enchaîné».

    Soit 292% d’augmentation.

    12 millions pour les campagnes de publicité

  • Un jeu de C..

     
    296531718.jpg

    07/07/2008

    L'Italien Gianluca Sirc lors du championnat du monde de «Chessboxing» à Berlin, le 5 juillet 2008. Ce sport hybride alterne six rounds d'échecs avec 5 rounds de boxe.

    Crédit : B. STADLER / AFP

    07/07/2008

    L'Italien Gianluca Sirc lors du championnat du monde de «Chessboxing» à Berlin, le 5 juillet 2008. Ce sport hybride alterne six rounds d'échecs avec 5 rounds de boxe.

    Crédit : B. STADLER / AFP

  • Sarko fera t il l'ouverture des jeux.....

    Charles | 05.07.2008 - 07h33

    Rigonesse, j'ai voté pour toi, mais la potiche a 40 ans et son heureux possesseur en a 53....

    recommander (0) |  alerter !  

    corsigirl | 05.07.2008 - 07h25

    Si on ne le veut pas, qu'il reste chez lui....ce sera toujours ça d'économiser pour nous!

    recommander (3) |  alerter !  

    Utopia | 05.07.2008 - 07h08

    Tant va à la lumière des caméras, que le incommensurable moucheron se brulera les ailes. (Prov.Blingbling de l'an -4 av. fin de règne)

    recommander (3) |  alerter !  

    Jean-Luc | 05.07.2008 - 07h01

    Bien sure qu'il y sera puisque il a dit qu'il n'irait pas !

    recommander (2) |  alerter !  

    bathory | 05.07.2008 - 06h57

    Pff pourraient quand même nous le prendre une journée ces Chinois. Un jour à respirer au calme en France.

    recommander (2) |  alerter !  

    rlgonesse | 05.07.2008 - 06h08

    Encore une des rares décisions positives de Sarko; Il pourra y exhiber la potiche qui pourrait être sa fille.

    recommander (3) |  alerter !  

    jojo127 | 05.07.2008 - 06h02

    puisqu'ils ne veulent pas de lui aux j-o-,pourquoi en faire tout un plat? ce n'est pas cette affaire qui nous met un beefsteak dans notre assiette!

    recommander (2) |  alerter !  

  • Drôle de musicien japonais

    1233347714.jpg

    Joueurs de shakuhachi (flûte japonaise) au conservatoire de Sydney, Australie, le 4 juillet 2008.

    Crédit : D. MUNOZ / REUTERS

  • Ingrid libre !!!

    771159933.2.jpg

    La libération d'Ingrid Betancourt

    03/07/2008

    Bogota, mercredi 2 juillet. Il est un peu plus de minuit à Paris quand la France assiste en direct à l'atterrissage de l'avion transportant Ingrid Betancourt, trois Américains et onze militaires colombiens détenus jusqu'alors par la guérilla des Farc.

    Crédit : AFP

  • Attaque à la pelleteuse....

    Le chauffeur palestinien, qui s'est lancé dans une course folle sur une centaine de mètres dans la rue commerçante Jaffa où des travaux ont lieu, a renversé des véhicules et des passants. Les passagers du bus, pris de panique, criaient dans le véhicule renversé sur le côté.
    J'ai vu le tracteur renversant des voitures dans la rue Jaffa. Des gens ont commencé à crier. Je suis sorti de la banque et je lui ai tiré dessus», a affirmé à l'AFP Shmuel Aboukiya, un vigile d'une banque proche du lieu de l'attaque. Des policiers ont ensuite sauté sur la pelleteuse et tiré cinq ou six balles à bout portant sur le chauffeur.

    Avec agence
    20Minutes.fr, éditions du 02/07/2008 - 11h48

    Attentat à Jérusalem
    par Israel4Ever
  • Notre chef d'Etat égal à lui même

    DR ¦ Nicolas Sarkozy s'énerve sur un technicien son sur le plateau de France 3.

    A la télévision, les plus belles séquences ont parfois lieu hors antenne. Si l'interview de Nicolas Sarkozy au journal de France 3 lundi soir était très cordiale, une séquence vidéo filmée avant la prise d'antenne, où l'on devine une grande tension sur le plateau, connaît un grand succès sur le Web.

    «Une enquête interne a été demandée par la présidence de France Télévisions pour comprendre comment cette vidéo a fuité», explique à «20 Minutes» Paul Nahon, directeur général chargé de l'information de France 3.

    Ce genre de fuite n’était-il pas prévisible, compte tenu du contexte tendu avec les propositions de Sarkozy sur France Télévisions? «Il y avait effectivement des risques. Le président les connaissait et il est venu quand même, en les assumant», reconnaît Paul Nahon.

    «Ça va changer là, ça va changer...»

    C'est le site «Rue 89» qui a récupéré ces 7 minutes de bande avant l'intervention de Nicolas Sarkozy en direct. On y voit le Président en train de se préparer et de se maquiller. Un technicien son ne prend pas la peine de lui dire «bonjour».

    La réplique de Sarkozy fuse, cinglante: «Quand on est invité, on a le droit que les gens vous disent “bonjour” quand même. Ou alors on n'est pas sur le service public. On est chez les manifestants, c'est autre chose. C'est incroyable et grave [...] Ça va changer là, ça va changer...»

    En attendant le direct, le Président de la République en profite également pour plaisanter sur la «placardisation» du journaliste Gérard Leclerc qui participe à son interview. «Ça fait plaisir de voir M. Leclerc à l'antenne», puis à l'adresse du journaliste: «T'es resté combien de temps au placard?».

    Gérard Leclerc ne se démonte pas et répond au Président: «Non, non, j'ai fait des choses, je me suis occupé». Nicolas Sarkozy conclut la séquence émotion en précisant à son auditoire: «J'avais protesté quand on l'avait mis au placard». Voilà Gérard Leclerc rassuré.

    «Il faut virer la direction de France 3!»

    Il y a quelques mois, Rachida Dati avait connu pareil sort, quand une vidéo d'une discussion «off» entre elle et la journaliste Roselyne Febvre était apparue sur Internet.

    Cette vidéo rappelle aussi une anecdote de campagne rapportée par «Le Canard enchaîné» en mars 2007. Dans les coulisses de l'émission «France Europe Express» sur France 3, agacé de devoir attendre debout, Nicolas Sarkozy s'était alors emporté: «Il faut virer la direction de France 3! Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Ça ne va pas tarder!», si l'on en croit les propos rapportés par le journal satirique.

    Vous êtes nombreux à vous scandaliser de l'attitude de Nicolas Sarkozy. Ainsi, Shalimar58 lance, «ça fait plaisir de voir "notre" président égal à lui-même toujours aussi méprisant vis-à-vis des travailleurs!» Gilles75013 continue ainsi: «Après avoir placé fiston, la belle sœur, et j'en passe, après avoir obéi à Bouygues, le parrain de son dernier fils, en plombant France 2 au profit de TF1, il faudrait qu'on lui fasse des courbettes?» Et machpro de se demander: «Qui a dit "casses-toi, pauvre con", un journaliste de France3?»

    La remise en cause de l'indépendance des journalistes vous touche aussi. Fredalo lance ainsi: «Le rappel fait à Leclerc est écoeurant, n'est-ce pas lourd de sous-entendus cette petite assertion du président? Cela peut aussi signifier: "attention à tes questions, le placard est toujours ouvert".»

    Quelques-uns défendent cependant le Président, com fsup92: «Il faut tout de même qu'ils se rappellent que le président est leur patron! Envoie balader ton patron dans le privé, je ne suis pas sûr qu'il apprécie. Et si t'es pas content de ton boulot ou de ton entreprise, démissionne!»

    Ccomp aussi relativise: «L'article est un peu exagéré. On parle d'énervement. J'ai vu la vidéo. Il dit bonjour à une personne qui ne lui répond pas. Il fait une remarque ferme, mais sans s'énerver. Il parle calmement. Personnellement, je lui donne raison. Il remet un technicien à sa place. Lorsqu'on salue une personne, il est de bonne politesse de répondre. Cela s'appelle être bien élevé. C'est une question d'éducation. Mais visiblement, l'éducation semble manquer à certains.»
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu