Avertir le modérateur

  • Ils sont cons dans l'Aveyron !!!

    60 000 euros bouchaient les WC.

    Le magot était caché au fond des toilettes... Le 18 août, un agent de Veolia, appelé pour dépanner un égout bouché, avait eu la surprise de découvrir un bouchon formé par des billets de banque de 50 euros coupés en deux ou en quatre. En tout, il y en avait pour près de 60.000 euros.

    Propriétaire dépressif

    L'enquête de police a permis de déterminer que les billets, trouvés dans la canalisation d'une résidence récente d'Onet-le-Château (Aveyron) n'étaient pas faux et qu'ils n'avaient pas été l'objet d'une quelconque infraction.

    En fait, un propriétaire dépressif a jeté mi-août environ 60.000 euros en billets dans ses toilettes, provoquant un bouchon dans les égouts d'une résidence proche de Rodez. L'homme, qualifié de «fragile psychologiquement» et vivant avec sa mère, bénéficie d'un accompagnement par les services sociaux. Aucune infraction n'a été retenue contre lui.

  • OBAMA

    511818346.jpgUn stade et tous les démocrates derrière lui
    Obama voulait un endroit à la (dé)mesure de l’ampleur du mouvement populaire qu’il a généré. Il a réussi son pari, avec plus de 80.000 personnes rassemblées à l’Invesco Field, au Mile High Stadium. Une fois la nuit tombée, l’impression visuelle était assez extrordinaire. Sur CNN juste après le débat, un stratège républicain raillait, «entre homme d’état et rock star, il faut choisir».
    Au-delà du mouvement populaire, Obama repart de Denver avec le soulagement d’avoir toute la famille démocrate unie derrière lui, Bill et Hillary y compris. Et c’était loin d’être gagné.

    1495384250.jpg

  • Pauvre hère !

    1960595175.jpg

    26/08/2008
    Des policiers irakiens ôtent une ceinture d'explosifs à une adolescente s'apprêtant à commentre un attentat suicide à Baquba, le 24 août 2008.

    Crédit : REUTERS

  • Les pigeons se mettent dans le trafic de drogue

    275275224.jpg

    Un pigeon en «garde à vue» pour trafic de drogue

    Apparemment, ce pigeon-voyageur n’était pas un débutant: la police bosniaque l’a capturé après avoir découvert que des détenus l'utilisaient pour introduire de la drogue à l'intérieur d'une des principales prisons de haute sécurité de Bosnie, a déclaré à l'AFP un responsable pénitentiaire, Josip Pojavnik. Selon ce dernier, il semblait transporter de la drogue dans des petits sachets accrochés à ses pattes. L'oiseau a été placé en garde à vue par la police, qui a lancé une enquête pour identifier ceux qui le «fournissaient» en drogue. Le pigeon-trafiquant semblait avoir une méthode bien rôdée : officiellement accepté par l'administration pénitentiaire comme animal de compagnie d'un des détenus, il n’avait plus qu’à faire ses allers et retours avec la marchandise. «Nous pensons que le pigeon transportait la drogue depuis Tuzla», une localité à environ 70 km au nord-est de Zenica, dans le centre de la Bosnie, a expliqué Josip Pojavnik. En attendant, «Nous ne savons pas quoi faire du pigeon», a avoué le responsable pénitentiaire, «mais pour l'instant il va rester derrière les barreaux». Difficile de faire passer un pigeon aux aveux.

  • Sarkozy réduit les effectifs de l’Armée Française, les Talibans aussi….

    340382488.jpg

    Nicolas Sarkozy et de nombreux membres du gouvernement et de l’opposition rendent ce jeudi midi un hommage national aux dix soldats tués et aux autres militaires français blessés lors des combats contre les talibans. La cérémonie à suivre en live sur 20minutes.fr

    13H15: On retiendra notamment cette phrase de Nicolas Sarkozy. "Jamais je n'ai mesuré à tel point la solitude d'un chef de l'Etat devant les responsabilités qu'il doit assumer". Il a promis la vérité aux familles des soldats : "Je veux qu'elles sachent tout, elles y ont droit." Il a aussi justifié l'engagement en Afghanistan, où l'armée française défend "l'honneur d'une civilisation.

  • Mon royaume pour une capote

  • On voit bien qu’il a commencé à en boire des caisses....

    667995902.jpg

    Vingt-cinq ans après avoir commencé à incarner Rambo, l'ennemi juré des Soviétiques, l'acteur américain Sylvester Stallone signe la paix avec la Russie où il fera la promotion de la vodka russe Synergy, a-t-on appris samedi sur le site de la compagnie.

    "Synergy annonce avoir signé un contrat d'un an avec l'acteur d'Hollywood de premier rang Sylvester Stallone", précise un communiqué de ce producteur de vodka. "Le montant du contrat n'est pas dévoilé", selon le texte.

    La campagne de promotion commence le 1er septembre dans une cinquantaine de de publications fédérales et régionales.

  • 7 c'est beaucoup !!!!

    62516134.jpg

    Une jeune femme a accouché de septuplés à Alexandrie, dans le nord de l'Egypte, ce qui est qualifié de "miracle divin", par le médecin accoucheur, a rapporté samedi l'agence officielle Mena.

    Ghazala Ibrahim Omar, 27 ans, à mis a monde sept bébés vivants: quatre garçons et trois filles, à l'issue d'une césarienne réalisée six semaines avant terme, dans un hôpital universitaire d'Alexandrie.

    "Il s'agit vraiment d'un miracle divin. Elle (la mère) n'avait pris aucun fortifiant lors de son ovulation", a souligné Ahmed Salam, le médecin en charge de l'équipe qui a aidé à mettre au monde les septuplés, cité par l'agence.

    Selon le directeur de l'hôpital, les bébés qui pèsent entre deux et trois kilos, ont été placés dans des couveuses.

  • Le T-shirt tendance de ce mois d'août 2008

    863151269.jpg

    Ho AFP ¦ Un T-shirt portant des inscriptions antisémites en allemand et en polonais photographié le 11 août 2008 

    Le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la mise en vente dans une boutique parisienne de débardeurs pour femme sur lesquels était reproduite l'inscription "Entrée du parc interdite aux juifs", recopiée intégralement d'un panneau d'interdiction nazie visant les juifs du ghetto de Lodz (Pologne) en 1940.

    Ces débardeurs en laine, gris ou vert bouteille, portant les inscriptions en allemand "Juden eintritt in die parkanlagen verboten" et en polonais "Zydom wstep do parku wzbroniony (bien wzbroniony)", étaient disponibles mardi matin dans une boutique de vêtements et de maroquinerie féminine bon marché dans le quartier de Belleville (XIXe arrondissement).

    L'enquête, confiée mardi aux policiers de la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP), a été ouverte après une plainte du Bureau national de vigilance à la personne (BNVCA).

    Prévenu par son président, Sammy Ghozlan, un journaliste de l'AFP s'est rendu sur place.

    Il a pu voir à l'intérieur de cette boutique, sur un portant, cinq débardeurs pour femme portant ces inscriptions qui reproduisent au mot près les panneaux de 1940 interdisant aux juifs du ghetto de Lodz (Pologne) de pénétrer dans les parcs de la ville.

    Ces débardeurs, vendus avec un tee-shirt au prix de 18 euros, portaient une étiquette de la marque "Introfancy IF" avec la mention "Nought restrict" mais aucune indication quant à l'origine du pays de fabrication.

    Sorti un instant pour téléphoner, le journaliste de l'AFP a constaté en revenant quelques minutes plus tard que les débardeurs avaient disparu. Interrogée, une des trois vendeuses présentes a assuré qu'ils venaient d'être achetés par un "gros client": elle a affirmé ne pas connaître la signification des inscriptions sur ces vêtements.

    Sammy Ghozlan, qui a déposé plainte au commissariat du XIXe arrondissement après avoir appris dimanche l'existence de ces débardeurs par une habitante de l'arrondissement, demande "l'interpellation du commerçant, la saisie du stock des vêtements incriminés, la fermeture du magasin, l'identification et l'interpellation du fabricant, du grossiste et de l'importateur éventuel".

    Pour lui, l'apparition de ces vêtements "est d'autant plus troublante qu'elle se produit dans cet arrondissement de Paris où se situe le Parc des Buttes-Chaumont dont les juifs se plaignent fréquemment d'être les victimes de bandes de délinquants antisémites". Trois personnes, dont deux des agresseurs présumés du jeune juif Rudy H., 17 ans, roué de coups le 21 juin dans ce quartier, ont été mises en examen le 10 juillet.

    Un exemplaire de ce vêtement a été remis à la police.

    Pour Haïm Musicant, directeur général du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), qui espère voir l'enquête aboutir rapidement, cette affaire est "lamentable". A sa connaissance, a-t-il dit à l'AFP, c'est la première fois qu'une telle affaire se produit en France.

    Premier grand ghetto crée par les nazis dès le printemps 1940 en Pologne, le ghetto de Lodz fut un important centre industriel d'approvisionnement de l'Allemagne et de son armée en fournitures et équipements. La ville de Lodz, important centre textile, comptait avant guerre près de 700.000 habitants, dont 233.000 juifs.

    Ce ghetto fut le dernier en Pologne a être liquidé: quelque 95 % des 200.000 juifs qui y étaient enfermés périrent dans les camps d'extermination.


    © 2008 AFP

  • Le dalaï lama est en France, et tout le monde s'en fout

    949782476.jpg

    C’est mieux une pepette qui soulève de la fonte

    L'haltérophile Thaïlandaise P. Jaroenrattanatarakoon, championne olympique à Pékin en moins de 53kg dimanche 10 août 2008.

    Crédit : Y.Herman/REUTERS

     

     

  • Pékin 09/08/2008

    09/08/2008

    Le nageur américain Brendan Hansen, lors des séries du 100m brasse des Jeux olympiques de Pékin, le samedi 9 août 2008.

    Crédit : W.Rattay/REUTERS

    2134703388.jpg
  • Ce que moi je retiendrais de Pékin 0/08/2008

    597080028.jpg

    1149815283.jpg 
    Et que Louis Sarkozy, le fils cadet de notre président, se fait un nouvel ami : Vladimir Poutine...

    949782476.jpg
  • Toute la misère du monde, elle vient de là, elle vient de Kaboul

    1865645036.jpg

    06/08/2008

    Une mère et son fils amputé des deux jambes font la manche dans une rue de Kaboul, Afghanistan, le 4 août 2008.

    Crédit : A. ABIDI / REUTERS

  • L'été sera chaud

    Des arbres, feuilles et branches qui frémissent ensemble, se touchent sensuellement, se caressent en soupirant... C'est la nouvelle campagne de Greenpeace contre la coupe illégale d'arbres.

  • Même pas peur !

    1656216496.jpg

    04/08/2008
    Le rodéo, c'est une affaire de professionnels. Au Strathmore Heritage Days Stampede de Strathmore, au Canada, tout le monde peut tenter sa chance.

    Crédit : REUTERS/Todd Korol

  • Mon père me fait tuer des taureaux depuis l’âge de 6 ans….

    BORDEAUX (AFP) - Déjà connu en Amérique latine, l'apprenti torero franco-mexicain, Michelito, 10 ans et demi, est depuis son arrivée en France au centre d'une polémique entre anti et pro-corrida, et un spectacle auquel il devait participer samedi a été interdit par le maire d'une bourgade du sud-est.
    Le maire de Fontvieille, où l'enfant devait se produire samedi soir, a interdit la compétition "à titre préventif", mais elle devrait cependant se tenir le même jour à Arles dans les arènes de Sonnailler, ont annoncé les organisateurs.
    Le père de l'enfant, Michel Lagravère, un ancien torero qui a connu son heure de gloire dans les années 1990, s'insurge contre la polémique qui grossit depuis quelques jours autour de son jeune prodige. "Tout cela me choque", affirme M. Lagravère, originaire du sud-ouest de la France mais qui dirige désormais l'école taurine de Merida, dans la province du Yucatan au Mexique.
    Pour lui, son fils, lorsqu'il se produit en France, ne fait rien de plus que des "becerradas", des corridas pour débutants avec de jeunes veaux sans mise à mort ni banderilles. "Il joue simplement" à l'aide d'une cape et d'une muleta, assure-t-il, "comme 300 autres enfants de son âge qui appartiennent aux écoles taurines françaises".
    Claire Starozinski, fondatrice de l'association Alliance anticorrida, qui milite activement pour l'abolition de la corrida, parle au contraire d'un "jeu dangereux". "Le comportement de ses parents est abusif et indigne; même s'il ne tue pas, il torée", s'insurge-t-elle. "Il est très doué, il sera peut être un grand matador, mais pour le moment, il joue avec des veaux et il n'est absolument pas jeté en pâture à des taureaux", assure pour sa part le président de l'observatoire des cultures taurines, André Viard.
    L'Alliance anticorrida s'est adressée aux autorités "en demandant pour l'enfant l'interdiction de toréer au regard du code pénal et du code civil", auprès des procureurs de plusieurs villes du sud-ouest, comme Mont-de-Marsan et Dax, où il s'est produit ou doit se produire cet été.
    Une enquête a été ouverte par les gendarmes. En cas de rémunération et de contrat de travail, la prestation du jeune garçon n'est sans doute pas légale au regard du droit français. "Il n'y a aucun gain financier", se défend le père de Michelito, selon lequel "son voyage en France a été payé par des aides du Yucatan". "Ils veulent l'empêcher de vivre sa passion, c'est triste", regrette-t-il en soulignant le "calme impressionnant" et la "grande intuition" de son fils.
    Il reconnaît cependant que lorsqu'il se produit en Amérique latine, le jeune prodige participe à des spectacles avec mise à mort. L'Alliance anti-corrida affirme d'ailleurs qu'il a, depuis l'âge de six ans, tué soixante taureaux et qu'il a été blessé à maintes reprises.
    "Il n'y a qu'à regarder son corps pour voir qu'il n'a pas été blessé", répond son grand-père, Louis Lagravère, qui ne cache pas que cette polémique va contribuer à la renommée de Michelito. Pour lui, l'affaire est entendue: "l'Alliance anticorrida, en mal de publicité, lui est tombée dessus compte-tenu de sa renommée quasi-mondiale".

  • Vivement les Jeux !!!

    A Pékin, les policières à petits pieds surveillent les étrangers chevelus

    139596301.jpg

    J.Lee/REUTERS ¦ Le stade olympique de Pékin, surnommé nid d'oiseau, dans un nuage de pollution, le 24 juillet 2008

     
    A 8 jours de l'ouverture des Jeux olympiques, la pression ne cesse de s'accroître sur les habitants de Pékin. «La ville est en état d'urgence. Il s'agit de tout nettoyer, qu'il n'y ait pas de tâche», ironise Cai Chongguo. Ce dissident chinois vivant en France explique qu'un million de travailleurs non pékinois ont été chassés, tandis que 300 000 policiers et miliciens bénévoles quadrillent les quartiers de la capitale. Mendiants et prostituées ont également été refoulés. La presse officielle se vante du fait qu'un habitant sur huit, à Pékin, travaille pour la police ! Et en effet, la population est sommée de se mobiliser pour surveiller les étrangers. Chauffeurs de taxi, chômeurs, désoeuvrés, tous sont réquisitionnés pour participer à ce grand effort collectif de surveillance et de délation. Les retraitées de la fonction publique, baptisées «policières à petits pieds», sont aussi mises à contribution avec pour consigne d'avoir à l'œil les inconnus «ayant des cheveux longs ou une chemise très colorée…», raconte Cai Chongguo. Les étrangers résidant habituellement en Chine n'échappent pas à cette frénésie policière : le voisinage est questionné sur leurs activités et leurs déplacements, quand la police ne se rend pas directement à leur domicile.
    La ville elle-même fait également l'objet d'un vaste opération de nettoyage. Cai Chongguo estime que 300 000 Pékinois logeant dans des sous-sols donnant sur la rue ont été expulsés. De nombreux petits commerces – restaurants, salons de thé, bains publics – ont été fermés de même que des discothèques. Sans parler de la lutte contre la pollution au nom de laquelle un certain nombre d'entreprises ont dû provisoirement cesser leur activité, tandis que la circulation automobile fonctionne maintenant en mode alterné, un jour sur deux. Les autorités envisagent même d'interdire 90 % des véhicules durant les Jeux olympiques. Un ralentissement économique qui étrangle plus encore une population déjà paupérisée. Pressurés et contrôlés, les Pékinois voient donc se profiler avec inquiétude des Jeux sous haute sécurité.


    Retrouvez Cai Chongguo sur son blog personnel.

    Mardi 29 Juillet 2008 - 00:02
    Catherine Minot
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu