Avertir le modérateur

Les jeunes de Tremblay-en-France interpellés.


Interpellation musclée à Tremblay-en-France
envoyé par rue89. - L'info video en direct.

Rue89 s'est procuré les images de l'interpellation musclée après laquelle des bus ont été caillassés. Deux jeunes ont porté plainte. Lire la suite l'article

Les importants renforts policiers débarqués à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), où Nicolas Sarkozy a annoncé ce mardi de nouvelles mesures contre la délinquance, ne semblent guère apaiser le quotidien de la cité. Dans une vidéo tournée par un habitant mercredi 14 avril, quelques heures avant les caillassages de bus, on assise à l'interpellation musclée de trois jeunes. Selon les témoignages recueillis, deux d'entre eux roulaient en moto sans casques.
Sur les images, d'un côté, sept à huit policiers chargent violemment des jeunes. De l'autre, ceux qui assistent à la scène insultent la police, allant même jusqu'à menacer de leur tirer dessus.

On voit clairement un policier porter au moins un coup de matraque à un jeune avant de le plaquer violemment au sol. Quatre policiers fondent alors sur lui. Les images, dont Rue89 s'est procuré une copie, sont floues et ne permettent pas de savoir combien de coups lui sont portés. (Voir la vidéo, publiée en intégralité, avec une séquence répétée au ralenti)Sur le certificat médical que Rue89 a pu lire sont constatés, pour le jeune homme, un traumatisme cranien (sans perte de connaissance), une contusion sous-orbitraire gauche et une contusion au coude gauche avec hématome sous-cutané. Six jours d'interruption de travail lui ont été accordés.

L'un des policiers braque également son flashball sur le groupe, dont certains membres se couvrent alors la tête. Là encore, les images de mauvaise qualité n'indiquent pas s'il y a eu des tirs.Les trois jeunes interpellés ce mercredi ont tous été placés en garde-à-vue durant 48 heures. Seul l'un d'entre eux est poursuivi pour « refus d'obtempérer ». Son avocat, Arié Alimi, qui a déjà plaidé une affaire similaire à Tremblay, va porter plainte devant le tribunal de Bobigny pour « violences volontaires commises par personnes dépositaires de l'autorité publique, dégradation de biens privés et faux témoignage ».

La police ayant déclaré que le jeune homme était tombé sur le côté gauche pour justifier son hématome, l'avocat estime qu'il s'agit d'un faux témoignage. Sur la vidéo, le scooter est étalé sur le côté droit. Selon Arié Alimi, l'appartement ...Lire la suite sur Rue89

 

Commentaires

  • C'est révoltant de voir que des individus cagoulés s'en prennent gratuitement à des bus mettant en grand danger la sécurité et la vie des conducteurs ainsi que celles des passagers. Cela devient très dangereux et il faudrait songer à fermer ces lignes de bus trop risquées et peut-être envisager de mettre l'armée dans ces cités de zones de non droits pour rétablir la sécurité des hnonnêtes habitants qui ont le désir de vivre en toute tranquillité.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu