Avertir le modérateur

charlie hebdo - Page 5

  • Un repreneur pour Florange

    CH1068-01.jpg

  • Facebook s'en prend (encore) à Charlie

    CENSURE

    Mis en ligne le vendredi 09 novembre 2012

     Ce vendredi après-midi, la page Facebook de Charlie a été amputée de son image de couverture par les administrateurs du réseau social

    Nous sommes également interdits de publication pendant 24 heures, et invités, dans des termes polis mais fermes, à retirer tout contenu pouvant contrevenir aux conditions d'utilisation de Facebook, comme le montre le message reproduit plus bas. Soit-dit en passant, Facebook interdit la reproduction de ses messages, mais comme on est déjà punis, on voit pas pourquoi on devrait se priver.

    Après les conseils, les menaces. Si nous ne nous exécutons pas, nous pourrions être définitivement privés de Facebook, nous prévient un autre encadré.

    Par contre, Facebook n'a pas eu l'amabilité de nous préciser à laquelle de ses règles nous aurions oublié de nous conformer. Encore plus qu'au silence, Facebook nous condamne donc à un week-end de perplexité...

    Charb

  • MARIAGE

    Famille sacrée

    Le mariage est une absurdité. Demander à la société d’être le témoin de l’amour qu’on porte à quelqu’un est grotesque. Ce n’est ni plus ni moins que de l’exhibitionnisme. Mais, bon, chacun son truc. La connerie est un droit de l’homme, ce serait dommage qu’on le dénie aux homosexuels.
    Charb

  • A mon petit biquet

    1060-une.jpg

  • Rire, bordel de Dieu !

     

     

     Rire, bordel de Dieu!

    Peins un Mahomet glorieux, tu meurs.
    Dessine un Mahomet rigolo, tu meurs.
    Gribouille un Mahomet ignoble, tu meurs.
    Réalise un film de merde sur Mahomet, tu meurs.
    Tu résistes à la terreur religieuse, tu meurs.
    Tu lèches le cul aux intégristes, tu meurs.
    Pends un obscurantiste pour un abruti, tu meurs.
    Essaie de débattre avec un obscurantiste, tu meurs.
    Il n’y a rien à négocier avec les fascistes.
    La liberté de nous marrer sans aucune retenue, la loi nous la donnait déjà, la violence systématique des extrémistes nous la donne aussi.
    Merci, bande de cons.
    Charb



     

     

    1058-une.png

  • Bravo Charlie, ce Blog est totalement solidaire de CHARLIE HEBDO !

    CH1012.jpg

    incendie de charlie

    Même pas mal!

    J’ai la trousse qui sent quelque chose entre la saucisse fumée et le pneu brûlé. Ce n’est pas une allusion graveleuse. C’est tout ce que j’ai sorti du tas de suie qui recouvre notre journal: la trousse où je range mes stylos, feutres et gommes. C’est donc ce matériel dérisoire qui nous permet de lutter à égalité avec les pires armées de connards… Ouah! C’est dingue, le pouvoir de l’humour et de la dérision. Plutôt que de chercher à avoir la bombe, le pouvoir iranien devrait distribuer des crayons aux Gardiens de la révolution…
    On a tous rapporté chez nous cette épaisse odeur de bêtise. La bêtise a l’odeur d’un journal brûlé. On aura au moins appris quelque chose de l’incendie criminel qui a ravagé Charlie. «Attentat», a dit le ministre de l’Intérieur, qui est venu visiter les locaux. Oui, le ministre de l’Intérieur, celui-là même qui a presque une rubrique attitrée dans le journal toutes les semaines. Vous savez, la rubrique de Réseau éducation sans frontières, qui explique comment le gouvernement instrumentalise l’immigration et les sans-papiers pour gagner des parts de marché sur le Front national. Tiens, le Front national, qui, par la voix de Marine Le Pen, déplore aussi ce qui est arrivé à Charlie. Ils sont cruels, les incendiaires, ils ont réussi à me faire serrer la main de Guéant. Justement, nous demandent quelques journalistes, le nez retroussé par ce qui se voudrait un sourire ironique: ça vous fait quoi d’être soutenu par une partie de ceux que vous critiquez le plus? Qu’est-ce que tu veux répondre… Vous imaginez le ministre de l’Intérieur ou un chef de parti politique se réjouir publiquement d’un attentat perpétré contre un journal? Oui, mais, continuent les journalistes aux gencives luisantes, ça fait quoi pour un journal en marge de provoquer un tel consensus dans le pays? Hein? Eh ben, ÇA FAIT DU BIEN!
    Charb

  • CHARLIE HEBDO restera Libre-Penseur

    1597156_3_6157_la-couverture-du-numero-de-charlie-hebdo.jpg
    La couverture du numéro de "Charlie Hebdo" rebaptisé "Charia Hebdo" après la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie, et la mise en place de la charia en Libye.
    AFP/MARTIN BUREAU

     

    Je suis indignée du non respect de la Liberté de la Presse !

     

    charia hebdo,charlie hebdo,attentat,liberté,parti islamiste ennahda,tunisie
    Le directeur de la publication de Charlie Hebdo, le dessinateur Charb, devant les locaux détruits de son journal, le 2 novembre 2011 à Paris
    Alexander Klein afp.com

     

     

  • Xavier de Ligonnès au JT de 20 heures

    Claire Chazal: Bonjour, Xavier de Ligonnès, merci d’être là avec nous. Vous avez été accusé d’avoir tué votre femme et vos quatre enfants, et de les avoir enterrés sous la terrasse de votre maison. Vous n’avez pas donné votre version des faits, alors que jusqu’à présent nous avons longuement entendu la police, et elle seulement. [Pause.] Pouvez-vous nous dire ce soir ce qui s’est passé dans votre maison de Nantes ce lundi 4 avril?
    XdL: Beaucoup de gens se sont exprimés sur cette affaire. [Pause.] Sauf moi. [Pause.] J’ai toujours clamé mon innocence et je suis content ce soir. Alors je vais vous dire ce qui s’est passé. Il n’y a pas eu d’agression sexuelle. Voilà. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le procureur. Est-ce que c’était une faiblesse? Je crois que c’est plus grave que cela : c’était une faute, une faute morale. Une faute vis-à-vis de ma femme, mes enfants, mes amis. Mais aussi une faute vis-à-vis des Français. Ils ont été choqués, et je les comprends. Et je n’en suis pas fier. Je l’ai regretté tous ces jours au long de ces cinq mois, et je n’ai pas fini de le regretter.
    Claire Chazal: Est-ce que vous estimez que les médias ont été particulièrement violents à votre égard?
    XdL: Comment vous dire? [Pause.] J’ai eu peur, j’ai eu très peur. Quand vous êtes pris dans les mâchoires de cette machine, vous avez l’impression qu’elle peut vous broyer. Dans cette affaire, j’ai vécu des choses violentes, oui. Un piège, c’est possible.
    Claire Chazal: Mais tout de même, tuer comme ça votre femme, vos enfants, est-ce bien raisonnable?
    XdL : Ma femme est une femme exceptionnelle. J’ai eu une chance folle de l’avoir. [Pause + soupir.] Je lui ai fait du mal. Je le sais. Je m’en veux.
    Claire Chazal : On vous a cherché partout pendant plusieurs mois. Et vous, pendant ce temps, vous habitiez tranquillement dans une belle maison.
    XdL : On a trouvé un deux-pièces de 20 m². Les voisins ont fait une pétition pour que je parte, et je les comprends. Alors on a loué une maison, pour ne pas avoir de voisins. Je n’ai pas aimé cette maison. Elle a coûté cher. Mais c’était ça ou bien…
    Claire Chazal : Vous savez que cette histoire choque à la fois les femmes et les défenseurs de l’enfance maltraitée.
    XdL : Je comprends que vous abordiez ce point. J’ai vu mille fois dans la presse ce qui avait été dit, le portrait que l’on a fait de moi. Et ce portrait, moi, je ne l’aime pas. Même si j’y ai ma part de responsabilité. C’est tout le contraire. J’ai du respect pour les femmes. [Pause + début de larme.] J’ai vu la douleur que j’ai créée autour de moi. Et j’ai réfléchi. J’ai beaucoup réfléchi. Et cette légèreté, je l’ai perdue. [Pause.] Pour toujours. [Pause.] Je ne suis bien évidemment pas candidat à l’élection présidentielle.
    Claire Chazal : Parlons maintenant de musique country. Vous êtes un amateur éclairé. Est-ce que, d’après vous, le mouvement qui vise à intégrer Wanda Jackson à la country est justifié ?
    XdL : Je ne suis pas inquiet pour Wanda Jackson. Mais pour cela il faut bien comprendre ce qui s’est passé. Le chemin de crête est difficile. La boule de neige grossit. Claire Chazal, le piège est un peu évident.
    Claire Chazal : Alors, Xavier de Ligonnès, avant de conclure, revenons un peu à vous-même. Comment imaginez-vous votre avenir ? Vous exercerez dans le privé ?
    XdL : Je vais d’abord [pause] me reposer. Je vais prendre le temps de réfléchir. Mais toute ma vie a été consacrée à essayer d’être utile et [pause] on verra.
    Claire Chazal : Merci beaucoup, Xavier de Ligonnès, d’être venu sur ce plateau.
    XdL : … [Pause christique.]

    Iégor Gran
    Paru dans Charlie Hebdo n°1005

  • Grêve chez Charlie Hebdo

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu