Avertir le modérateur

agression sexuelle

  • Hannibal DSK

    dsk_6.jpg

    Crédit : Mary Altaffer/AP/SIPA

    dsk_5.jpg
    Dans ce van noir aux vitres teintées, Dominique Strauss-Kahn se rend à la cour d’appel de New York. Celui qui, il y a encore quelques jours, faisait parti du gotha de la politique mondiale demande une nouvelle fois sa libération sous caution. La première lui avait été refusée par la juge Melissa Jackson, lors de son audience préliminaire. Les 7 chefs d’accusation qui l’accablent, sa mise en détention pour «agression sexuelle et tentative de viol» ainsi que le cyclone médiatique dont il est la cible, auront eu raison de son image et de sa carrière avant même que la tenue d’un procès ne soit décidée.
    Mandel Ngan/AFP
    dsk-8.jpg
  • Lara Logan, elle croyait à la Liberté de la Presse....

    Lara-logan.jpg
     Lara Logan, 39 ans, a été rapatriée aux Etats-Unis et est hospitalisée...

    Elle couvrait les célébrations sur la place Tahrir du Caire le jour de la démission du président Hosni Moubarak. Lara Logan, une journaliste vétérante de de CBS a été battue et agressée sexuellement, révèle la chaîne.

    Avec son équipe, elle a été encerclée par «une foule de plus de 200 personnes frénétiques. Dans la bousculade provoquée par la foule, elle a été séparée du reste de son équipe. Elle a été encerclée, victime d'une agression sexuelle violente et prolongée, et battue avant d'être sauvée par un groupe de femmes et une vingtaine de militaires égyptiens», écrit CBS.
    Cette journaliste originaire d'Afrique du Sud de 39 ans, habituée des zones de conflit, a été rapatriée aux Etats-Unis et hospitalisée.
    Judith Matloff, professeur à l'école de journalisme à Columbia a rendu hommage à Logan. «Confier que vous avez été agressée sexuellement est courageux. En général, les correspondantes de guerre n'en parlent pas car elles ont peur de ne plus être envoyées en mission.»

    52 journalistes agressés, un tué

    D'après le Comité pour la protection des journalistes, au moins 52 journalistes ont été agressés et 76 placés en détention durant les trois semaines de manifestations qui ont conduit à la chute d'Hosni Moubarak. Tous ont été relâchés.
    Un journaliste a été tué alors qu'il filmait des affrontements près de la place Tahrir, selon le CPJ. Il s'appelait Ahmad Mohamed Mahmoud et travaillait pour le journal égyptien Al-Ta'aoune.

    Avec Reuters

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu