Avertir le modérateur

appat

  • Fofana désapprouve la rédaction de «Charlie Hebdo»

    fofana_1.jpg
    En 2006, le procureur Jean-Claude Marin tenant la photo de Youssouf Fofana.
    Photo Franck Prevel / Reuters

    Des têtes mises à prix

    Dans une de ces vidéos, il dresse une liste de personnes ou d’organisation qu’il désapprouve, de la rédaction de «Charlie Hebdo» aux «protagonistes de l’affaire Elf» en passant par plusieurs avocats et personnalités politiques français. Il met à prix, en «pétrodollars salafistes», les vies de certaines de ces personnes, notamment «ceux qui [l]’ont dénoncé», en Côte d’Ivoire. «Entre parenthèses, ils peuvent tuer l’homme, mais pas les idées, pas la légende», explique le condamné à perpétuité à la fin d’une des vidéos, qui s’attend à être assassiné par un codétenu.

    En 2006, Youssouf Fofana et ses complices avaient kidnappé Ilan Halimi, un jeune juif de 23 ans, à Bagneux (Hauts-de-Seine). De par la religion du jeune homme, ils pensaient avoir affaire à une famille riche, disposée à payer une forte rançon. Après trois semaines de détention et de tortures, il avait été retrouvé le 13 février et était décédé lors de son transfert vers l’hôpital. L’homme s’était ensuite enfui en Côte d’Ivoire, d’où il a été extradé en mars 2006. Jugé avec 26 autres accusés, Youssouf Fofana a été condamné à la prison à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans. Emma, la jeune fille qui avait servi d’appât, a été libérée le mois dernier.
    Match

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu