Avertir le modérateur

dsk

  • Le procès de la liberté de sexe-pression

    dsk_1.jpg

    Deligne ‏@fdeligne · Le procès de la liberté de sexe-pression #DSK

  • DSK sur le tapis rouge

    dsk-2.jpg

    Deux ans après l'affaire du Sofitel, l'ancien président du FMI a fait une apparition samedi au Festival de Cannes. Dominique Strauss-Kahn était accompagné par Myriam L'Aouffir, présentée par la presse people comme sa nouvelle compagne. Ils ont monté les marches pour la projection du dernier film en compétition, Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch. REUTERS/Eric Gaillard

    dsk,cannes

    Cannes, le 25 mai : Myriam L'Aouffir et Dominique Strauss-Kahn montent le tapis rouge du Palais des Festivals. (Photo by Foc Kan/FilmMagic)

  • "Dévoré" était on ne peu plus prémonitoire !!!

    cochon_9.jpg

    Le Nouvel Observateur a pourtant décidé de ne pas faire appel de sa condamnation qui lui ordonne une publication judiciaire en couverture du magazine et le versement de 25.000 euros à Dominique Strauss-Kahn, pour avoir porté atteinte à sa vie privée en publiant les bonnes feuilles de Belle et Bête ainsi qu’une longue interview de son auteur Marcela Iacub.

    A.L

    Comme je vous l’avais écris le 1 mars sur mon blog, je l’ai dévoré ce « troche cul ». Je n’ai acheté ce livre que pour le buzz qu’il représentait. Je suis sortie salie de ma lecture. DSK a bien sa place à Rikers. Quand je pense que l’on donne des responsabilités mondiales à des gens qui ont une paire de couilles à la place du cerveau. Je n’ose même pas imaginé ce qu’il a bien pu faire passer sous silence, sous couvert d’immunité. Il continu, même déchu à exercer  ce pouvoir qu’ont les riches de piétiner les pauvres et d’obtenir des passe droit que l’homme ordinaire n’a même pas en rêve. Quand à Marcela qui préfère accuser sa chienne que de défendre la cause des femmes, je n'ai pas de mots pour elle.

    Béatrice QUET-GAILLARD

     

  • DSK : «mi-homme mi-cochon»

    dsk_16.jpg
    LeFigaro.fr/ figaro.fr, Le - DSK dépeint comme un être «mi-homme mi-cochon»

    La juriste et chroniqueuse Marcela Iacub a entretenu avec l'ancien directeur du FMI une liaison de sept mois en 2012, dont elle a tiré un livre. Décrivant un être tiraillé, elle livre son analyse des événements du Sofitel, du Carlton et du couple Sinclair-DSK.

    Dominique Strauss-Kahn revient sur le devant de la scène dans le registre de l'intime. L'ancien directeur du FMI est le héros malgré lui du livre La Belle et la bête de la juriste Marcela Iacub. La chroniqueuse de Libération y raconte la liaison de sept mois qu'elle a entretenue en 2012 avec le socialiste.

    • La théorie de l'homme cochon. «Le personnage principal est un être double, mi-homme mi-cochon [ ]. Ce qu'il y a de créatif, d'artistique chez Dominique Strauss-Kahn, de beau, appartient au cochon et non pas à l'homme. L'homme est affreux, le cochon est merveilleux même s'il est un cochon. C'est un artiste des égouts, un poète de l'abjection et de la saleté», résume au Nouvel Observateur Marcela Iacub pour évoquer la métaphore et fil conducteur de son roman. Sa définition du cochon? «Le cochon c'est le présent, le plaisir, la vie qui veut s'imposer sans morale, qui prend sans conséquence». Dans le roman, elle écrit «tu étais vieux, gros, petit et moche. Tu étais machiste et vulgaire ( ) sans aucune culture. (..) Tu te comportais comme un méchant porc, tu n'étais plus la victime de la société mais mon bourreau».

    • Son appétit pour les femmes. «La liste de tes maîtresses, de tes conquêtes d'un jour, de tes putes successives et concomitantes montrait un autre aspect émouvant de ta vie de cochon. Ces femmes étaient laides et vulgaires comme si en chercher de jolies était déjà une manière d'être plus homme que cochon».

    Lire la suite sur Figaro.fr

  • En sortant du J’ose, DSK provoque un mouvement de foule

    dsk_20.jpg
    Sur des photos postées sur Twitter par des invités, on voit Manuel Valls (à gauche) et DSK (à droite, posant dans la rue).
    |

    « Je compte vivement sur votre présence et il va s’en (sic) dire qu’aucune excuse et aucune absence ne sera tolérée ou acceptée. Bises et à samedi. Juju. » C’est par ce mail que a invité ses amis à fêter son anniversaire samedi au bar-club J’ose, 147, rue Saint-Denis, dans le IIe arrondissement de .
    Le Parisien

  • La Vérité de DSK

    match.jpg

  • Après DSK, Le Pape

    FEMEN.jpg
    Une activiste de l'association FEMEN place Saint-Pierre, au Vatican, le 6 novembre 2011.
    REUTERS

  • DSK a dû se masturber toute la matinée devant ses fenêtres...

    shame.jpg

    Les militantes féministes ukrainiennes de l'organisation FEMEN ont interpellé l'ex directeur du FMI sous ses fenêtres, place des Vosges, lundi midi. Sous les yeux des touristes incrédules, déguisées en soubrettes, elles ont fait le ménage devant le domicile de DSK "pour nettoyer la merde". Alexandra, Eugenia et Inna, qui ont entre 21 et 23 ans, ont l'habitude des actions provocatrices. Connues pour leurs interventions osées en Ukraine, elles se font régulièrement arrêter par les autorités. En tournée européenne, elles se rendront demain en Italie pour protester contre Berlusconi puis tenteront de se rendre au Vatican.

     
  • Xavier de Ligonnès au JT de 20 heures

    Claire Chazal: Bonjour, Xavier de Ligonnès, merci d’être là avec nous. Vous avez été accusé d’avoir tué votre femme et vos quatre enfants, et de les avoir enterrés sous la terrasse de votre maison. Vous n’avez pas donné votre version des faits, alors que jusqu’à présent nous avons longuement entendu la police, et elle seulement. [Pause.] Pouvez-vous nous dire ce soir ce qui s’est passé dans votre maison de Nantes ce lundi 4 avril?
    XdL: Beaucoup de gens se sont exprimés sur cette affaire. [Pause.] Sauf moi. [Pause.] J’ai toujours clamé mon innocence et je suis content ce soir. Alors je vais vous dire ce qui s’est passé. Il n’y a pas eu d’agression sexuelle. Voilà. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le procureur. Est-ce que c’était une faiblesse? Je crois que c’est plus grave que cela : c’était une faute, une faute morale. Une faute vis-à-vis de ma femme, mes enfants, mes amis. Mais aussi une faute vis-à-vis des Français. Ils ont été choqués, et je les comprends. Et je n’en suis pas fier. Je l’ai regretté tous ces jours au long de ces cinq mois, et je n’ai pas fini de le regretter.
    Claire Chazal: Est-ce que vous estimez que les médias ont été particulièrement violents à votre égard?
    XdL: Comment vous dire? [Pause.] J’ai eu peur, j’ai eu très peur. Quand vous êtes pris dans les mâchoires de cette machine, vous avez l’impression qu’elle peut vous broyer. Dans cette affaire, j’ai vécu des choses violentes, oui. Un piège, c’est possible.
    Claire Chazal: Mais tout de même, tuer comme ça votre femme, vos enfants, est-ce bien raisonnable?
    XdL : Ma femme est une femme exceptionnelle. J’ai eu une chance folle de l’avoir. [Pause + soupir.] Je lui ai fait du mal. Je le sais. Je m’en veux.
    Claire Chazal : On vous a cherché partout pendant plusieurs mois. Et vous, pendant ce temps, vous habitiez tranquillement dans une belle maison.
    XdL : On a trouvé un deux-pièces de 20 m². Les voisins ont fait une pétition pour que je parte, et je les comprends. Alors on a loué une maison, pour ne pas avoir de voisins. Je n’ai pas aimé cette maison. Elle a coûté cher. Mais c’était ça ou bien…
    Claire Chazal : Vous savez que cette histoire choque à la fois les femmes et les défenseurs de l’enfance maltraitée.
    XdL : Je comprends que vous abordiez ce point. J’ai vu mille fois dans la presse ce qui avait été dit, le portrait que l’on a fait de moi. Et ce portrait, moi, je ne l’aime pas. Même si j’y ai ma part de responsabilité. C’est tout le contraire. J’ai du respect pour les femmes. [Pause + début de larme.] J’ai vu la douleur que j’ai créée autour de moi. Et j’ai réfléchi. J’ai beaucoup réfléchi. Et cette légèreté, je l’ai perdue. [Pause.] Pour toujours. [Pause.] Je ne suis bien évidemment pas candidat à l’élection présidentielle.
    Claire Chazal : Parlons maintenant de musique country. Vous êtes un amateur éclairé. Est-ce que, d’après vous, le mouvement qui vise à intégrer Wanda Jackson à la country est justifié ?
    XdL : Je ne suis pas inquiet pour Wanda Jackson. Mais pour cela il faut bien comprendre ce qui s’est passé. Le chemin de crête est difficile. La boule de neige grossit. Claire Chazal, le piège est un peu évident.
    Claire Chazal : Alors, Xavier de Ligonnès, avant de conclure, revenons un peu à vous-même. Comment imaginez-vous votre avenir ? Vous exercerez dans le privé ?
    XdL : Je vais d’abord [pause] me reposer. Je vais prendre le temps de réfléchir. Mais toute ma vie a été consacrée à essayer d’être utile et [pause] on verra.
    Claire Chazal : Merci beaucoup, Xavier de Ligonnès, d’être venu sur ce plateau.
    XdL : … [Pause christique.]

    Iégor Gran
    Paru dans Charlie Hebdo n°1005

  • DSK : "J'ai perdu ma légèreté

    CH-1005-Une.jpg

  • DSK nous dit tout !!!!

    Je aime pas la pup, mais comme TF1 a interdit le fichier You Tube sans pup :

     

    Lors de son interview sur TF1, Dominique Strauss-Kahn a violemment pris à parti L'Express, le qualifiant de "tabloïd". La réponse de Christophe Barbier: "Le vrai sujet n'est pas l'attitude de la presse, c'est la vôtre".

    Monsieur l'ex-directeur général du FMI,

    Prenant la parole, pour la première fois en France, après les faits survenus dans la suite 2806 du Sofitel de New York et le feuilleton judiciaire qui s'en est suivi, vous avez qualifié L'Express de "tabloïd", l'accusant d'"acharnement" à votre égard et contestant les documents que nous avons publiés le 17 août dernier. Dans un exercice de communication ciselée, qui visait à imposer "votre" vérité, vous avez proféré là trois mensonges.

    Pour avoir subi outre-Atlantique les attaques injurieuses et les Unes graveleuses de la vraie presse de caniveau, vous savez bien que L'Express n'est pas un tabloïd. Pas une ligne de notre journal ne s'est éloignée de la quête des faits et d'une ligne éditoriale intraitable quant au respect dû aux femmes, à l'éthique que doivent respecter ceux qui représentent la France et à l'exemplarité nécessaire pour briguer la présidence de la République. L'Express est cité dans le rapport de Cyrus Vance, que vous avez brandi à la télévision: le procureur aurait-il accordé du crédit à un tabloïd? L'Express est le seul journal à avoir reproduit intégralement ce document, derrière lequel vous vous abritez aujourd'hui. Est-ce là une méthode de "tabloïd" qui s'"acharne"?

    L'Express ne s'acharne jamais, si ce n'est à établir la vérité. Dès octobre 2008, en consacrant notre Une à l'affaire Piroska Nagy, nous avions mis en lumière votre comportement contestable envers les femmes et le danger que votre vie privée faisait peser sur votre vie publique. Avoir raison avant tout le monde ne s'appelle pas de l'acharnement, mais de la lucidité. Peut-être est-ce cela que vous ne pardonnez pas à L'Express? Si vous aviez tenu compte jadis de nos analyses, plutôt que de nous les reprocher (...) Lire la suite sur lexpress.fr

     

  • DSK Président !

    CH994.jpg

  • DSK : libre mais sans passeport

    dsk_11.jpg

    DSK libéré sur parole

     

    Dominique Strauss-Kahn est désormais libre de ses mouvements, mais ne peut pas quitter le sol américain,
    puisque la justice garde son passeport.

     

    Crédit : LUCAS JACKSON / REUTERS

  • DSK : de Rykers Island à l'Elysée !

     Le PS ne «pourra pas dire non à un homme qui revient de Rykers Island et qui rêve de l'Elysée», assure l'éditorialiste du «Figaro»...

  • DSK, le Retour

     

    Hier on nous rendait nos otages, et aujourd’hui la virginité de DSK, elle est pas belle la vie…

    dsk_1.jpg
    dsk_10.jpg
  • Non coupable. 1er round

    dsk.jpg
     Sans aucun doute sur son innocence, Anne Sinclair tient son mari par le bras à son arrivée, au tribunal de New York, lundi 6 juin. Dominique Strauss-Kahn, arrêté le 14 mai dernier, a plaidé non coupable des crimes sexuels dont il est accusé à l'encontre de Nafissatou Diallo, 32 ans, femme de ménage guinéenne de l'hôtel Sofitel de Manhattan. L'audience n'aura duré que quelques minutes. Le prochain rendez-vous de l’ancien patron du FMI devant la justice est programmé au 18 juillet. (Eric Feferberg/AFP)

  • Hannibal DSK

    dsk_6.jpg

    Crédit : Mary Altaffer/AP/SIPA

    dsk_5.jpg
    Dans ce van noir aux vitres teintées, Dominique Strauss-Kahn se rend à la cour d’appel de New York. Celui qui, il y a encore quelques jours, faisait parti du gotha de la politique mondiale demande une nouvelle fois sa libération sous caution. La première lui avait été refusée par la juge Melissa Jackson, lors de son audience préliminaire. Les 7 chefs d’accusation qui l’accablent, sa mise en détention pour «agression sexuelle et tentative de viol» ainsi que le cyclone médiatique dont il est la cible, auront eu raison de son image et de sa carrière avant même que la tenue d’un procès ne soit décidée.
    Mandel Ngan/AFP
    dsk-8.jpg
  • DSK otage à New York

    CH987.jpg

  • Élections présidentielles 2012, déjà un candidat au tapis !

    dsk_3.jpg

    DSK: Il passe sa première nuit à la prison de Rikers Island

    dsk_4.jpg

  • DSK : La classe internationale !

    dsk.jpg
    Le directeur général du Fonds monétaire international ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique face aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui, a déclaré dimanche un porte-parole de la police de New York. Même si DSK a, comme tous les autres employés, l’immunité diplomatique du fait de la fonction qu’il occupe au sein de l’organisation, son immunité n'est pas appliquée car, au moment des faits, il n'était pas dans «sa capacité officielle».
    dsk_2.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu