Avertir le modérateur

violette leduc

  • Violette retrouvée

    viollette.jpg

    Il a fallu bien du courage et de la détermination à Martin Provost pour réaliser un film autour de Violette Leduc, écrivaine injustement méconnue de nos jours. Ce film retrace vingt-deux ans (1942-1964) de la vie d'une femme écrivain au talent exceptionnel. Un parcours émaillé de livres exigeants, audacieux, et dont la prose poétique n'a trouvé que très tard, après plusieurs échecs cuisants, un grand succès public.

    Avec "La bâtarde" en 1964 qui aurait dû avoir le prix Goncourt s'il n'avait pas effrayé certains jurés le jugeant trop scandaleux. Quarante et un ans après la mort de Violette, Martin Provost nous offre un film rigoureux et raffiné ne cédant jamais à la facilité. Tout est y soigné, minutieux, précis et fidèle tant à l'œuvre qu'au personnage baroque qu'était Violette Leduc. Emmanuelle Devos est une époustouflante Violette. Elle a tout compris du personnage et en restitue parfaitement toutes les facettes. Sandrine Kiberlain est une extraordinaire Simone de Beauvoir, qui a enfilé avec un bonheur évident les habits du "castor". Les autres acteurs sont également au rendez-vous. Aussi bien la grande Catherine Hiegel dans le rôle de la mère de Violette, que Jacques Bonnafé dans celui de l'écrivain-voyou Jean Genet, que le fiévreux Olivier Py dans l’écrivain canaille Maurice Sachs ainsi que le troublant Olivier Gourmet dans le rôle du richissime parfumeur, collectionneur, et "radin" mécène Jacques Guérin.

    Merci à Martin Provost de nous avoir rappelé ou convaincu que Violette Leduc est une des plus grandes voix de la littérature française du 20ème siècle.

    Jean-Claude Arrougé

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu